front national

Macron veut des listes transnationales aux élections européennes

Emmanuel Macron n’en a jamais fait mystère : l’Union européenne, et surtout sa relance, est une priorité de son quinquennat. C’est ce qu’il devrait marteler mardi dans un discours adressé aux ambassadeurs français réunis à l’Élysée pour leur rentrée. Mais il n’y a pas que dans ses discours que le chef de l’État se préoccupe du projet européen. En coulisses, il prépare déjà les prochaines élections européennes, qui auront lieu dans deux ans. Avec un grand projet : mettre en place des listes transnationales.

Au moins 14 nationalités sur une liste. Le principe est simple : mettre sur une même liste des candidats du même bord politique mais de nationalités différentes. Lire la suite sur Europe1.fr

Chômage : le drame continue

Communiqué de presse du Front National :

Expert en maquillage comme la presse vient de le révéler, le président Macron exerce avec autant de talent son art quand il s’agit de maquiller la réalité de notre pays. Voilà des semaines en effet qu’il explique que la reprise économique est là. Les terribles chiffres du chômage en juillet, qui montrent une nouvelle très forte hausse, démontrent qu’il n’en est rien malheureusement. La France est plus que jamais enfoncée dans la déprime économique et le chômage massif qui va avec.

Rien d’étonnant à cela : les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets. Macron poursuit la politique de ses prédécesseurs, fondée sur l’austérité, l’injustice fiscale, l’écrasement des classes populaires et moyennes, des TPE/PME, et maintenant des retraités, l’obéissance à l’eurolibéralisme qui nous désarme face à la mondialisation sauvage.

Des choix inverses doivent être faits : patriotisme et souveraineté économiques, protections, baisse de la fiscalité pour les classes moyennes et les petites et moyennes entreprises françaises.

Ces choix influeront sur l’avenir de millions de familles françaises touchées par le drame du chômage.