fninfos

Nicolas Bay: « Le FN se remettra de la démission de Philippot »

Nicolas Bay, secrétaire général du Front national, a dit jeudi regretter la décision de Florian Philippot de quitter le FN, mais a assuré que le parti s’en remettrait.

« Je regrette sa décision parce qu’il avait évidemment toute sa place au FN, mais simplement il fallait qu’il accepte le débat », a assuré le secrétaire général du parti.

Région Occitanie: Julien Sanchez succède à France Jamet à la tête du groupe FN

Communiqué de presse des élus du groupe FN RBM au Conseil Régional d’Occitanie.

Réunis à Toulouse ce vendredi 15 septembre, les 39 conseillers régionaux Front National – Rassemblement Bleu Marine d’Occitanie ont choisi à l’unanimité Julien Sanchez pour succéder à la présidence du groupe à France Jamet, devenue Député français au Parlement européen.

C’est avec une grande détermination que le Maire de Beaucaire reprend les rênes du seul groupe d’opposition au Conseil Régional pour combattre la politique calamiteuse de la majorité socialiste et de ses complices de droite et d’extrême-gauche.

Julien Sanchez a tenu à remercier et à féliciter France Jamet pour son engagement sans faille. Il s’est donné pour objectif de démontrer la crédibilité des élus du groupe FN RBM sur tous les sujets touchant au quotidien des habitants d’Occitanie.

France Jamet, fière de transmettre la présidence à un élu de proximité ayant fait ses preuves localement, lui exprime toute sa confiance dans sa nouvelle mission. Elle occupe désormais le poste de 1ère vice-présidente du groupe.

Inscrite dans la continuité, cette passation de pouvoir participe à la construction d’une réelle force politique de proposition, porteuse d’espoir et de changement pour l’avenir de la région.

Sénatoriales 2017: nos candidats

Alors que la disparition des forces politiques classiques a entrainé l’apparition d’un pouvoir presque sans partage, le Front National présente un projet de rassemblement pour construire une grande alternance. Dans ces sénatoriales, nos candidats seront les seuls à défendre le triptyque état/département/commune et à incarner une véritable opposition dont la présence est indispensable au palais du Luxembourg. Le Front National présentera des candidats dans l’ensemble des départements concernés par ces élections sénatoriales 2017. Retrouvez la liste de nos candidats et l’appel au rassemblement de Marine Le Pen.

Nicolas Bay, l’homme qui monte au Front

Toujours tiré à quatre épingles, coupe sage et cravate nouée serrée, l’homme a gravi tous les échelons, ou presque. Nicolas Bay est devenu, cette semaine, le chef de file des eurodéputés Front national, en lieu et place de Marine Le Pen. Il accède donc à des responsabilités fort convoitées à l’approche des élections européennes de 2019. Et s’impose, à 39 ans, comme le nouvel homme fort du Front National. Lire le portrait réalisé par Europe 1.

Marine Le Pen va débuter son tour de France à Toulouse le 23 septembre

Marine Le Pen va à la rencontre des militants et des cadres du FN. Cette séquence doit durer 6 mois et elle va se dérouler sur l’ensemble de l’Hexagone. Ces déplacements vont s’étirer jusqu’au congrès de mars 2018. Un congrès au cours duquel Marine Le Pen sera candidate à sa propre succession. La première étape sera Toulousaine. Le 23 septembre, la présidente du Front National rencontrera à Toulouse les secrétaires départementaux et les militants. Un point presse est également prévu.

Source: France 3 Occitanie

Un ex-principal de collège fait débat en dénonçant « l’emprise » de l’islamisme

Un ex-principal de collèges sensibles de Marseille suscite le débat en dénonçant dans un livre la « loi du silence » qu’il dit avoir affrontée face à « l’emprise » de l’islamisme, un constat jugé alarmiste et dépassé par le rectorat et une partie de ses anciens collègues.

« Imam de la République »: c’est ainsi que Bernard Ravet, 64 ans, principal de trois collèges situés dans des quartiers très défavorisés de Marseille entre 1999 et 2012, se rebaptise dans son livre, paru pour la rentrée (« Principal de collège ou imam de la République », éditions Kéro).

L’ancien chef d’établissement relate ses années passées à « maintenir les valeurs de la République contre vents et marées », face aux difficultés sociales, à la violence et au trafic de drogue, ainsi qu’aux tentatives d’entrisme de l’islam, parfois radical. Lire la suite