fn

Nicolas Bay: « Le FN se remettra de la démission de Philippot »

Nicolas Bay, secrétaire général du Front national, a dit jeudi regretter la décision de Florian Philippot de quitter le FN, mais a assuré que le parti s’en remettrait.

« Je regrette sa décision parce qu’il avait évidemment toute sa place au FN, mais simplement il fallait qu’il accepte le débat », a assuré le secrétaire général du parti.

Région Occitanie: Julien Sanchez succède à France Jamet à la tête du groupe FN

Communiqué de presse des élus du groupe FN RBM au Conseil Régional d’Occitanie.

Réunis à Toulouse ce vendredi 15 septembre, les 39 conseillers régionaux Front National – Rassemblement Bleu Marine d’Occitanie ont choisi à l’unanimité Julien Sanchez pour succéder à la présidence du groupe à France Jamet, devenue Député français au Parlement européen.

C’est avec une grande détermination que le Maire de Beaucaire reprend les rênes du seul groupe d’opposition au Conseil Régional pour combattre la politique calamiteuse de la majorité socialiste et de ses complices de droite et d’extrême-gauche.

Julien Sanchez a tenu à remercier et à féliciter France Jamet pour son engagement sans faille. Il s’est donné pour objectif de démontrer la crédibilité des élus du groupe FN RBM sur tous les sujets touchant au quotidien des habitants d’Occitanie.

France Jamet, fière de transmettre la présidence à un élu de proximité ayant fait ses preuves localement, lui exprime toute sa confiance dans sa nouvelle mission. Elle occupe désormais le poste de 1ère vice-présidente du groupe.

Inscrite dans la continuité, cette passation de pouvoir participe à la construction d’une réelle force politique de proposition, porteuse d’espoir et de changement pour l’avenir de la région.

Sénatoriales 2017: nos candidats

Alors que la disparition des forces politiques classiques a entrainé l’apparition d’un pouvoir presque sans partage, le Front National présente un projet de rassemblement pour construire une grande alternance. Dans ces sénatoriales, nos candidats seront les seuls à défendre le triptyque état/département/commune et à incarner une véritable opposition dont la présence est indispensable au palais du Luxembourg. Le Front National présentera des candidats dans l’ensemble des départements concernés par ces élections sénatoriales 2017. Retrouvez la liste de nos candidats et l’appel au rassemblement de Marine Le Pen.

Nicolas Bay, l’homme qui monte au Front

Toujours tiré à quatre épingles, coupe sage et cravate nouée serrée, l’homme a gravi tous les échelons, ou presque. Nicolas Bay est devenu, cette semaine, le chef de file des eurodéputés Front national, en lieu et place de Marine Le Pen. Il accède donc à des responsabilités fort convoitées à l’approche des élections européennes de 2019. Et s’impose, à 39 ans, comme le nouvel homme fort du Front National. Lire le portrait réalisé par Europe 1.

Hausse à venir des prix des péages : les automobilistes, pompes à fric d’un gouvernement au service des sociétés d’autoroute !

Communiqué de presse de Steeve Briois, Maire d’Hénin Beaumont, député européen et vice-président du Front National

Selon les révélations de France 2, un arrangement secret entre l’État et les sociétés d’autoroute prévoirait une hausse des prix des péages jusqu’en 2023 pour compenser le gel des tarifs acté en 2015. Au total, ce sont 500 millions d’euros qui seront vidés des poches des automobilistes pour engraisser les actionnaires des sociétés d’autoroute qui ont perçu 3,3 milliards d’euros de dividendes en 2015, soit le tiers de leur chiffre d’affaires.

Pour justifier cette hausse inacceptable des tarifs, les sociétés d’autoroute prétextent un nouveau plan de travaux de 803 millions d’euros. Or l’Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières nous révèle que ce montant inclut 87 millions d’euros de travaux déjà budgétés ainsi que 350 millions d’euros de travaux surévalués. Au cynisme et à la cupidité de ces sociétés, s’ajoute par ailleurs la complicité et la lâcheté d’un gouvernement qui se soumet aux puissances d’argent au lieu d’agir dans l’intérêt général. Hausse de la CSG, augmentation de la fiscalité sur l’épargne, baisse des APL et maintenant hausse des prix des péages, le racket des classes populaires et des classes moyennes se poursuit sous l’ère Macron.

Le Front National dénonce cet énième coup porté au pouvoir d’achat des Français et demande au gouvernement d’Édouard Philippe de communiquer dans les plus brefs délais les conditions exactes de cet arrangement. Il est urgent que l’État mette un terme à ce monopole privé en reprenant le contrôle de ces sociétés d’autoroute dans le seul et unique but de faire baisser durablement les tarifs des péages.

Parlement européen: Nicolas Bay succède à Marine Le Pen à la tête du groupe ENL

Le secrétaire général du Front national, Nicolas Bay, a été désigné ce soir à Strasbourg comme co-président du groupe « Europe des Nations et des Libertés » (ENL) au Parlement européen, succédant ainsi à Marine Le Pen qui n’est plus eurodéputée. M. Bay, 39 ans, co-présidera ce groupe de 40 députés européens (dont 20 issus du FN), au côté de l’autre co-président, le Néerlandais Marcel de Graaff. Lire la suite

Marine Le Pen va débuter son tour de France à Toulouse le 23 septembre

Marine Le Pen va à la rencontre des militants et des cadres du FN. Cette séquence doit durer 6 mois et elle va se dérouler sur l’ensemble de l’Hexagone. Ces déplacements vont s’étirer jusqu’au congrès de mars 2018. Un congrès au cours duquel Marine Le Pen sera candidate à sa propre succession. La première étape sera Toulousaine. Le 23 septembre, la présidente du Front National rencontrera à Toulouse les secrétaires départementaux et les militants. Un point presse est également prévu.

Source: France 3 Occitanie

Ordonnances sur le Code du travail : ni simplification, ni protection !

Avec une popularité en pleine dégringolade, qui a chuté de 19 points depuis le début de son quinquennat, Emmanuel Macron apparaît déjà en cette rentrée comme un président à bout de souffle. La présentation des ordonnances visant à « réformer » le Code du travail risque d’aggraver encore un peu plus cette défiance.

Hormis la fusion des instances représentatives du personnel (qui était d’ailleurs proposée dans le projet présidentiel de Marine Le Pen), on peine en effet à identifier des mesures positives dans ces ordonnances. La remise en cause de la règle commune concernant les CDD (le nombre de renouvellements possibles pouvant être décidé par branches et non plus par la loi) est extrêmement préoccupante : les salariés vont être davantage précarisés, notamment les plus jeunes.

La possibilité d’élargir les contrats de chantier à de nouvelles branches contribue également à cette précarisation. Sans CDI, comment louer un appartement, comment obtenir un crédit pour acheter une voiture ? En dépit des promesses répétées durant la campagne présidentielle d’une simplification du Code du travail, Emmanuel Macron n’aura en réalité réussi, avec cette réforme, qu’à rogner sur la protection. Fragiliser les salariés, ce n’est pas aider les entreprises ni offrir aux entrepreneurs les conditions propices à leur développement.

L’orientation assumée vers une primauté de l’accord d’entreprise (sur la durée du temps de travail notamment), favorisera par ailleurs le dumping social au sein d’un même secteur et cela au profit des grands groupes. L’U2P (l’union des entreprises de proximité, représentant 2,3 millions d’entreprises – métiers de services, artisans, professions libérales) s’en inquiète à juste titre.

Ce qu’attendent nos entreprises, ce dont a besoin l’économie réelle, c’est d’une baisse de la fiscalité, des charges et des contraintes tout autant qu’un protectionnisme permettant de favoriser nos entreprises nationales (notamment dans la commande publique) pour défendre l’emploi en France.

 

Nicolas Bay
Secrétaire Général du Front National