Affrontements entre migrants dans le Calaisis : un révélateur de l’impuissance du ministre de l’intérieur

Communiqué de presse de Bruno Bilde, député du Pas-de-Calais et conseiller spécial de Marine le Pen

Dans la nuit de lundi, de très violents affrontements ethniques ont opposé des Afghans et des Africains, faisant près de 16 blessés. La rixe a éclaté à l’occasion d’une distribution de repas organisée par des associations pro-migrantes. Chose tristement banale, aucune interpellation n’a eu lieu alors que ces affrontements se sont déroulés dans les rues de Calais et de Coulogne, provoquant de graves nuisances pour les riverains.

Cette énième bagarre générale démontre surtout que la situation à Calais n’est toujours pas réglée. L’Ordre public n’a toujours pas été rétabli et la jungle demeure, avec l’aide des associations pro-migrantes, un point de fixation pour des milliers de clandestins déterminés à gagner les côtes britanniques.

Le démantèlement de la jungle de Calais est aujourd’hui un échec cuisant. Un échec cuisant car le gouvernement refuse de s’attaquer aux véritables causes de la crise migratoire : l’absence de contrôle à nos frontières, une politique laxiste en matière de droit d’asile, l’effondrement des expulsions des clandestins et le refus de sanctionner les groupuscules d’extrême gauche qui violent ostensiblement les lois de la République en jouant les apprentis passeurs de migrants.

Bruno Bilde demande au ministre de l’intérieur Gérard Collomb, de cesser les effets de manche et de proposer un véritable plan de sécurité pour Calais. Les points de fixation des migrants doivent être définitivement démantelés et les clandestins, interpellés et placés dans des centres de rétention administrative. Enfin, les crédits affectés à l’accueil des migrants doivent être réalloués aux politiques d’expulsion des clandestins.

Pour la sécurité de nos compatriotes, il est urgent de mettre en œuvre une véritable politique de dissuasion migratoire.

You may also like