Le FN 41 en ordre de marche pour la présidentielle

14290052_1049486581836252_4313782034476875921_o

Une semaine après Marine Le Pen, le FN 41 a fait sa rentrée sur les bords du Cher en affichant haut et fort sa confiance et ses ambitions.

Après les succès de 2015, préparons dès maintenant la victoire de 2017. Fin prêt à passer à l’offensive, le FN effectuait sa rentrée samedi à Saint-Georges-sur-Cher, commune où il était d’ailleurs arrivé en tête aux régionales de décembre 2015, aussi bien au premier qu’au second tour.

Avant de se mettre à table devant « un cochon de lait cuit au four à pain », les militants ont eu droit à un discours du secrétaire départemental Michel Chassier, l’invité du jour, Nicolas Bay, secrétaire général du parti, intervenant pour sa part après le repas champêtre.
Dans la foulée de Marine Le Pen une semaine plus tôt à Brachay en Haute-Marne, le député européen a le regard braqué sur les prochaines échéances électorales. « Cette rentrée est le point de départ de la mobilisation qui va nous conduire à l’élection présidentielle. En 2014 et 2015, nous avons obtenu des victoires partielles et de très bons scores lors des différents scrutins qui se sont déroulés. Nous avons pu ainsi opérer le maillage du territoire qui nous faisait défaut. A présent, nous sommes en situation de concrétiser l’alternative politique contre ceux qui ont échoué. »
Enfonçant le clou, Nicolas Bay évoque « une classe politique disqualifiée et aux abois. François Hollande est déjà en campagne alors qu’il devrait être au travail. »
Le FN avance avec le vent dans le dos. « Il y a une attente immense car nous défendons le patriotisme économique, un Etat qui protège et une sécurité renforcée. Le constat que nous faisons est validé par les événements ce qui amène les autres partis à reprendre nos propositions mais les Français préféreront l’original à la copie. Pour nous, 2017 sera une étape fondamentale qui, clairement, pourra être gagnante. L’objectif est ambitieux mais accessible. »
Dans le Loir-et-Cher, le FN qui annonce avoir désormais dépassé la barre des 450 adhérents dévoilera le nom de ses candidats pré-investis pour les législatives juste après les Estivales qui se tiennent le week-end prochain. « Nos plus grandes chances se situent au sud où nous avons obtenu nos meilleurs scores, estime Michel Chassier. Mais à Blois, ce sera intéressant aussi, notamment en cas de triangulaire tandis qu’au nord, il sera difficile d’aller chercher Maurice Leroy. »

You may also like