Région Languedoc-Roussillon – Midi-Pyrénées : Dès le premier vote, la majorité de Carole Delga se fissure !

Logo Aliot 2015  500 x 500 pixels pour fond blanc.png 60X60 Communiqué de presse de France Jamet, Conseillère régionale,

Présidente du groupe FN/RBM à la Région Languedoc-Roussillon – Midi Pyrénées

Ce lundi 4 janvier, pour la séance plénière inaugurale de la nouvelle assemblée de Languedoc-Roussillon – Midi-Pyrénées, le groupe des élus du Front National / Rassemblement Bleu Marine, conduit par France Jamet et fort de 40 conseillers régionaux (dont 13 sont membres de la Commission permanente), fut omniprésent, toute la journée, jouant pleinement son rôle de première force d’opposition et de proposition.

Ainsi, pour présider cette première séance, ce sont deux membres du groupe FN/RBM qui ont officié, en l’occurrence le doyen d’âge, Gérard Maurin, et le Secrétaire de séance, Quentin Lamotte. De même, face à la candidature de Carole Delga, seule France Jamet s’est portée candidate à la présidence de la Région. Enfin, sans candidat et visiblement « aux abonnés absents », les élus de Les Républicains ont décidé courageusement de voter blanc. Or, en politique, s’abstenir, c’est un peu mourir…

Pour cette élection à la présidence, France Jamet peut se féliciter d’avoir fait le plein de ses voix et de diriger un groupe politique cohérent, gage d’efficacité. Il n’en est pas de même pour Carole Delga qui n’a finalement recueilli que 89 voix sur les 93 élus de sa propre liste.

Ainsi, dès le premier vote de la nouvelle assemblée, la majorité hétéroclite de Carole Delga s’est fissurée. Cette anecdote est révélatrice d’un profond malaise au sein de cette nouvelle majorité composite. Il est à craindre, pour nos concitoyens, que les affaires de la Région pâtissent de cette direction sans barre, ni boussole, où le règne de la compromission permanente sera la seule règle. La majorité à tout prix aura un coût, sonnant et trébuchant celui-là.

Vous aimerez peut-être aussi