CantonalesPRIETO07032011_61Lors de sa venue en octobre dernier, Louis Aliot, numéro 2 du Front National avait été clair: «L’Ariège est une terre de mission».

Ses affidés semblent vouloir lui donner raison, qui s’activent en vue des prochaines élections municipales.

Il y a quelques jours, Aimé Deléglise (candidat FN à Pamiers NDLR) déclarait ainsi dans nos colonnes qu’il disposait de «99 %» de ses colistiers pour s’aligner au premier tour à Pamiers. Aujourd’hui, l’ancien militaire Gérard Prieto dégaine à son tour sur la commune voisine de La Tour du Crieu.

Le trésorier du FN ariégeois affirme «avoir son équipe à 87 %. J’ai bon espoir de boucler cette liste dans les prochains jours. Vous savez, moi, je suis toujours positif. Je ne suis donc pas inquiet» CQFD.

Interrogé sur sa probable difficulté à trouver les vingt-trois colistiers nécessaires, Gérard Prieto balaie la question d’un revers. «La Tour est un gros village mais il y a pas mal de gens qui approuvent notre démarche, même s’ils sont nombreux à ne pas oser s’affirmer. Je vous dis que même la parité ne devrait pas être problème, je suis confiant»

«Les gens ne font plus confiance aux partis et aux hommes politiques traditionnels, glisse-t-il, paraphrasant l’égérie Marine Le Pen. PS ou UMP, ils mènent exactement la même politique. Sarkozy ou Hollande, les Français ne savent plus où on va. Pourquoi croyez-vous que les gens se replient sur notre mouvement?»

Le candidat putatif se montre toutefois moins loquace sur l’ampleur du mouvement: «Non, je ne peux pas vous dire combien nous sommes réellement aujourd’hui en Ariège. Sachez que l’on a quand même multiplié par cinq le nombre de nos adhérents depuis 2010» En octobre dernier, Louis Aliot avançait le nombre de 250 encartés.

«Je me souviens qu’aux dernières cantonales, sur Pamiers Est et Ouest, nous avions fait de très bon scores avec Aimé Deléglise, aux alentours des 20 %*, reprend Gérard Prieto. C’est donc que notre discours touche»Les priorités de Gérard Prieto: voirie et sécurité. Il y a quelques semaines, Jean-Paul Combres, maire sortant, annonçait chez nos confrères de la presse écrite, qu’il briguerait un second mandat au mois de mars prochain. Son credo: l’amélioration du cadre de vie.

Quelle serait la priorité de Gérard Prieto s’il était élu au soir du 30 mars? «Pour moi, la priorité c’est la voirie! On voit émerger des cités mais la qualité de la voirie laisse toujours à désirer. Il faudra également travailler sur les réseaux d’adduction d’eau qui ne sont pas au niveau de ce que l’on peut attendre. Autre priorité, être le maire de tous les citoyens de La Tour, de la même façon. Ce n’est pas le cas aujourd’hui»

Et la sécurité? «Oui, aussi. A la Tour du Crieu, on souffre d’incivilités comme partout. Ce n’est pas comme à Pamiers, qui en souffre beaucoup plus, mais il faut s’en soucier»

A l’instar de sa liste, l’homme reconnaît volontiers que son programme n’est pas encore finalisé. «J’y travaille», assure-t-il.

Source : Ariège News