Communiqué de Presse de Steeve Briois, Secrétaire Général du Front National

Le Tribunal de Commerce d’Arras a décidé ce matin d’accorder un nouveau délai de 3 jours pour trouver 150 000 euros qui permettront de boucler le plan de reprise de Mécastamp.

Ce dossier est véritablement géré au forceps, la faute à des politiques incapables d’avoir la moindre autorité sur des banques qu’ils ont pourtant largement renfloué.

Le Conseil Régional, le conseil général, la municipalité, et surtout Arnaud Montebourg qui avait promis d’intervenir, après que Marine Le Pen l’ait interpellé sur de dossier : le destin de MSI est entre leurs mains et il est de leur devoir et de leur responsabilité d’agir et d’exiger des banques un prêt qui ne représentera aucun risque pour elles. Faute de quoi, ils n’auront vraiment servi à rien !