Agenda

Chiffres de Médecins du Monde : le mythe du « réfugié » passe à la trappe

bay-nicolasCommuniqué de presse de Nicolas Bay, Secrétaire général du Front National, Député français au Parlement européen

Le dernier rapport de l’observatoire de l’ONG Médecins du Monde jette un discrédit cinglant au mythe de migrants majoritairement réfugiés. Parmi les près de 10 000 personnes interrogées, une majorité des étrangers entrés en France (53,1%) a ainsi indiqué avoir émigré pour des raisons économiques, tandis que seuls 13,7% des migrants ont affirmé avoir fui la guerre.

Ces chiffres confirment le diagnostic établi par le Front National sur la submersion migratoire dont notre pays est victime, et balaient la propagande gouvernementale qui n’a en réalité d’autre but, comme l’a exprimé Manuel Valls, que de procéder à des régularisations puis des naturalisations massives – alors que celles-ci ont déjà explosé depuis janvier 2016 – à l’approche de l’élection présidentielle.

Il est totalement irresponsable de poursuivre une politique d’immigration de masse dont les conséquences sont terribles pour notre peuple, qui n’a ni les moyens de prendre en charge le coût que cela représente, ni la volonté de voir son identité et son mode de vie remis en cause par ces arrivées massives d’immigrés clandestins.

La France ne doit plus accepter le moindre clandestin sur son territoire et restreindre drastiquement l’accès au droit d’asile, devenu une véritable filière à part entière de l’immigration illégale.

Touristes ou clandestins, il faut choisir

wallerandCommuniqué de Presse de Wallerand de Saint Just, Président du groupe FN-IDFBleuMarine à la Région Île-de-France

Un rapide coup d’œil à l’actualité du jour permet de comprendre d’un seul regard que l’agitation de la Région Ile-de-France et de la Mairie de Paris pour faire revenir les touristes dans notre région sera une fois de plus inefficace. Ainsi on y découvre un plan de la municipalité, ensemble de mesures gadgets plus ou moins ridicules, dévoilé en même temps qu’une manifestation de migrants qui dégénère et qu’une agression d’un américain délesté de sa montre de luxe par deux individus à scooter.

Dans sa course avec sa concurrente de la Région Ile-de-France, elle non plus jamais à cours d’idées inutiles, Anne Hidalgo propose donc de renforcer le « tourisme LGBT » (sic) pendant que, sur les réseaux sociaux et médias du monde entier, se diffusent images et témoignages montrant Paris comme un gigantesque et insalubre camp de migrants où l’agression menace à chaque coin de rue. On peut difficilement faire plus décalé…

Ce n’est pas le scandaleux détournement de stagiaires par Valérie Pécresse ou le changement des ampoules de l’Arc de Triomphe par Anne Hidalgo qui feront revenir les touristes étrangers et la manne de revenus et d’emplois qu’ils représentent pour notre région. Les touristes n’ont pas besoin d’être convaincus de la beauté et de l’intérêt culturel de Paris, ils ont besoin de savoir qu’ils n’y risquent pas leur vie ou leurs biens. Sans une lutte acharnée contre l’insécurité et sa promotion, toute autre mesure sera inefficace. Les élus franciliens du Front National seront là pour le rappeler.

Nouveau fichier TES : l’État PS instaure la surveillance de masse

bay-nicolas

Communiqué de presse de Nicolas Bay, Secrétaire général du Front National Député français au Parlement européen

La promulgation, en catimini, d’un décret visant à instaurer le fichage de tous les Français à travers les fichier TES (Titres Electroniques Sécurisés) ne fait que confirmer la dérive du gouvernement qui remet de plus en plus en cause les libertés individuelles.

Après l’adoption de la loi relative au renseignement et du PNR, ces fichiers TES regrouperont non seulement des informations classiques sur les personnes répertoriées (nom, adresse, email, téléphone…) mais aussi les empreintes digitales, photos, l’adresse de messagerie électronique ou encore les coordonnées téléphoniques.

Dans le contexte terroriste que nous connaissons, la mise en place de cette nouvelle base de données instaure une véritable surveillance généralisée, viole la vie privée de tous les Français, sans jamais cibler spécifiquement la menace islamiste.

Ce texte constitue un véritable danger pour les Français en donnant au pouvoir en place des moyens de surveillance généralisée comparables à ceux de la NSA dénoncés par Edward Snowden, sans garantie pour les libertés individuelles et le respect de la vie privée.

Face à un gouvernement en pleine dérive liberticide, il est d’une importance fondamentale de rappeler les principes de notre Etat de droit et de notre démocratie.

Appel au calme et soutien à la Calédonie Française

louis-aliot

Communiqué de presse de Louis Aliot, Deputé européen, membre de la délégation CPA

A quelques jours du comité des signataires, la situation en Nouvelle Calédonie dégénère petit à petit.

Après la mort d’un délinquant notoirement connu de la justice, la situation s’est considérablement tendue. Rappelons pour information que « la victime était en état d’évasion depuis le 12 juin 2015, condamné à 19 reprises pour des faits de vols aggravés et violences avec arme » et était recherché pour de nombreux autres faits commis depuis un an.

A Saint Louis, le haut-commissariat a confirmé que six gendarmes ont été blessés, cinq par balles dont deux grièvement.

Dans ce climat difficile nous ne pouvons que condamner les propos de l’indépendantiste Roch Wamytan qui, une nouvelle fois, a justifié cette violence en mettant en cause l’Etat et la France. A force de plier devant les revendications des indépendantistes, certains, élus locaux ou dirigeants français, ont favorisé une situation explosive préjudiciable à tous. Céder ou se justifier ne mène à rien sinon au chaos.

Il faut condamner les atteintes à la Loi et sanctionner les délinquants quels qu’ils soient. Beaucoup de nos compatriotes, kanaks ou non, attendent le rétablissement de l’autorité de l’Etat afin que la paix et la sérénité puissent enfin être partagées par tous dans un avenir apaisé. Le dialogue n’empêche pas le respect des lois.

On ne peut tolérer que sur un territoire de la république française une grande majorité de la population soit prise en otage par les revendications toujours plus extrémistes d’une minorité fanatisée.

Nous apportons notre entier soutien aux forces de l’ordre qui agissent dans une situation délicate et témoignons à nos amis calédoniens, quelles que soient leurs origines, de notre entière solidarité.

663 migrants de Calais en Normandie : un scandale et une injustice insupportable

bay-nicolas

Communiqué de presse de Nicolas Bay, Président du groupe « Normandie Bleu Marine » au Conseil régional Député français au Parlement européen

Alors qu’en ce lundi 24 octobre 2016 débute le « démantèlement » de la jungle de Calais et la dissémination des migrants clandestins sur l’ensemble du territoire national, la Normandie en accueillera 663 sur les 800 qu’elle s’est engagée à recevoir dans un premier temps.

Le schéma régional de répartition émanant de la préfecture prévoit ainsi l’accueil de plus de 3000 migrants en Normandie d’ici à fin 2017.

Ce coup de force du gouvernement socialiste, mettant les habitants devant le fait accompli, est un véritable scandale et une insulte aux millions de Français qui attendent et désespèrent de trouver un logement décent.

Sans la moindre concertation, ni la prise en compte des problématiques locales en terme social, sécuritaire, économique cette répartition des migrants ne peut que s’avérer extrêmement néfaste à l’équilibre de la Normandie.

Face à la passivité complice de la majorité LR-UDI et l’immigrationnisme fou du PS au Conseil régional, le Front National se tient aux côtés des Normands et dénonce ce plan qui sacrifie nos compatriotes les plus modestes au profit d’immigrés illégaux venus en France pour des raisons économiques.

Notre pays ayant atteint le seuil de saturation en matière d’immigration, le Front National demande la fin de l’application des quotas de migrants votés au Parlement européen par le PS et « les Républicains », l’arrêt de l’afflux de migrants via la restauration de nos frontières nationales, la reconduite aux frontières des clandestins et la restriction drastique du droit d’asile.

Non à l’accueil de migrants de Calais à Monthureux-sur-Saône et Darney

grosseCommuniqué de Jordan Grosse-Cruciani Secrétaire Départemental du FN Vosges Conseiller Régional Grand Est

L’information est confirmée : des migrants de Calais vont être logés par la préfecture dans les communes de Darney et dans l’ancienne gendarmerie de Monthureux avec la complicité des élus LRPS.

Suite à la réunion publique à Monthureux à laquelle le FN Vosges était présent pour soutenir les habitants refusant les migrants, les autorités (sous-préfète, maire, adoma) n’ont apporté aucunes réponses concrètes aux questions des habitants notamment sur la sécurité.

En réalité, ce plan, loin de vider la jungle de Calais qui continuera d’attirer des milliers de migrants désireux de rejoindre le Royaume Uni, va surtout multiplier les petites jungles dans toute la France, avec les conséquences que l’on sait. L’enfer des Calaisiens va bientôt devenir l’enfer des habitants des communes désignées par le Préfet.

Le gouvernement socialiste veut passer en force et imposer l’accueil de migrants sans aucune concertation ni consultation des maires et des populations locales concernées ici avec la complicité du Département et le soutien « humaniste » du conseiller départemental LR présent lors de la réunion, Mr Alain Roussel.

Le plus inacceptable, c’est que l’Etat dépense de l’argent public pour reloger des migrants alors que plusieurs milliers de Vosgiens vivent sous le seuil de pauvreté et/ou ne peuvent se loger dignement.

Le FN Vosges refuse clairement ce plan de répartition et la présence de migrants dans nos communes. Nous défendons la suspension des accords de Schengen et le rétablissement immédiat des contrôles aux frontières nationales, le démantèlement de tous les camps de migrants et expulsion de tous les clandestins dans leurs pays d’origine et la mise en place de zones humanitaires sécurisées dans les pays ou à la frontière des pays en guerre.

CETA : l’ultimatum à la Belgique, nouvelle preuve d’une Union européenne totalitaire

marinelpCommuniqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

L’Union européenne, confrontée en tout domaine à un rejet massif des peuples, se fait chaque jour plus menaçante face aux résistances légitimes qui se dressent sur son chemin.

Aujourd’hui, c’est pour imposer le Traité CETA de libre-échange avec le Canada, sur lequel aucun peuple n’a eu voix au chapitre, que l’Union européenne se montre sous son visage le plus totalitaire. C’est ainsi que le président du Conseil européen, Donald Tusk, a adressé un « ultimatum » à la Belgique pour contraindre la Wallonie à donner son aval au texte, au mépris de ses procédures démocratiques propres et donc de sa souveraineté.

« Ultimatum », pressions, sanctions, l’Union européenne n’a rien de l’organisation de paix vantée par ses derniers soutiens. Elle est une institution technocratique et totalitaire qui s’emploie à imposer aux peuples, par la contrainte et le chantage, des normes qu’ils ne veulent pas, dans le seul intérêt des grandes multinationales et des puissances d’argent.

Dans ce contexte, il n’y a aucun scandale à ce que la Wallonie, fière région francophone de Belgique, puisse bloquer, seule, un Traité aussi néfaste. Le scandale réside au contraire dans le fait que la France n’ait pas eu, elle, la même attitude pour défendre ses intérêts et faire respecter la Démocratie.

Encore une fois, aucun peuple ne veut de ce Traité de libre-échange total avec le Canada et encore moins de son frère jumeau encore plus néfaste, le TAFTA, actuellement en cours de négociation entre l’Union européenne et les Etats-Unis. Chacun doit prendre conscience que ces textes, dont on rappelle qu’ils prévoient de donner la possibilité aux multinationales de traîner les Etats devant des tribunaux privés, constituent des menaces sérieuses pour notre industrie, notre agriculture et nos services et qu’ils promettent de bouleverser nos normes alimentaires, sociales et environnementales dans un sens que nous ne souhaitons pas. C’est donc par tous les moyens qu’il est impératif s’y opposer.

Une centaine de migrants attendus dans les Vosges : le Front National s’y oppose fermement

 

« Nous avons redressé le pays » : François Hollande se moque une nouvelle fois effrontément des Français

bay-nicolasCommuniqué de presse de Nicolas Bay, Secrétaire général du Front National, Député français au Parlement européen

Les déclarations de François Hollande rapportées ce lundi dans les colonnes des quotidiens du groupe Ebra constituent une véritable provocation. Alors que notre pays compte 700 000 chômeurs supplémentaires depuis 2012 et que l’augmentation de la dette progresse chaque année de 70 milliards d’euros, le Président de la République ne trouve en effet rien de mieux à dire qu’il a « redressé le pays ».

Faut-il lui rappeler qu’au désastre économique et social patent, s’ajoutent l’explosion de l’insécurité, la succession d’attentats terroristes, mais aussi la crise migratoire et l’affaiblissement catastrophique de l’autorité de l’État ? Accumulant les échecs sur tous les plans, François Hollande préfère manifestement opter pour le déni de réalité et l’autosatisfaction plutôt que d’assumer dignement son bilan.

Justifier une candidature à un second mandat présidentiel semble être aujourd’hui son unique souci. Après avoir clamé « ça va mieux », ses opérations de communication successives destinées à vanter ses prétendus mérites montrent qu’il n’a pas le moindre sens des responsabilités. En déconnexion totale avec la réalité quotidienne des Français et ce à quoi ils aspirent, il n’en sera que plus lourdement sanctionné.

Explosion des dépenses de fonctionnement en LRMP : la Cour des comptes valide les analyses du Front National

Communiqué de presse de France Jamet,00_france_jamet_frontnational_rbm-2-768x768

Membre du Bureau Politique du Front National
Présidente du Groupe des Elus Front National-RBM
au Conseil Régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

Une fois encore, la Cour des comptes valide les analyses du Front National. Selon son dernier rapport sur les finances régionales, les ex-régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon ont connu, en 2015, d’importantes hausses de leurs charges de fonctionnement (respectivement + 23 % et + 8,2 %). A la veille de leur fin de mandat, Messieurs Malvy et Alary ont donc délibérément laissé filer les dépenses publiques. Alors que Mme Delga affirme vouloir s’inscrire dans la « continuité » de la « saine gestion » de ses prédécesseurs, il y a clairement de quoi craindre pour l’avenir …

Le Front National a toujours dénoncé cette dérive des petits barons régionaux qui croient pouvoir faire ce qu’ils veulent avec l’argent du contribuable. Les élus du groupe FN RBM au Conseil Régional ont également pointé du doigt, dès les premiers mois de la nouvelle mandature, l’explosion des dépenses de fonctionnement et la gabegie financière de la majorité socialo-écolo-communiste.

La Cour des comptes va encore plus loin et notant l’explosion des subventions de fonctionnement en 2015 : + 24 % en Languedoc-Roussillon et + 70 % en Midi-Pyrénées ! 2015 étant bien évidemment l’année des élections régionales, il sera difficile de ne pas voir dans ces chiffres la démonstration du clientélisme du pouvoir socialiste.

En bref, si Madame Delga a pu récupérer la Présidence de Région en 2016, c’est sans doute parce que ses amis Malvy et Alary lui ont gentiment « préparé le terrain » en 2015, en arrosant les associations d’argent public … Nos concitoyens apprécieront.

Les soucis de Patrick Cohen avec la déontologie journalistique

Communiqué de Presse de David Rachline, Sénateur-Maire de Fréjus, Directeur de campagne de Marine Le Pen74-rachline

Patrick Cohen, chroniqueur de l’émission « C à Vous » sur France 5, a reproché à Karine Le Marchand, animatrice de la nouvelle émission « Une ambition intime », d’avoir « copiné » avec Marine Le Pen, pour l’avoir simplement traitée de la même manière que ses autres invités politiques.

Ainsi, pour Patrick Cohen, faire preuve de déontologie journalistique, d’objectivité, ne pas traiter Marine Le Pen comme une paria et un ennemi à combattre, relève du « copinage ». M. Cohen assume donc considérer Marine Le Pen comme une candidate à part, à qui un traitement différent et spécial doit être réservé, et rappelle à l’ordre du haut de sa morgue tout journaliste qui se permettrait de simplement faire son travail de journaliste et non de militant.

Si « copinage » il y a, c’est bien du côté de M. Cohen avec le pouvoir et le Système. Ses déclarations sont inquiétantes à l’approche d’une élection présidentielle capitale pour l’avenir de notre pays, durant laquelle les Français devront pouvoir faire un choix libre en s’informant librement, sans subir la propagande de journalistes militants, a fortiori sur le service public.

Alstom : seule une nationalisation temporaire et partielle permettra d’assurer la pérennité du site de Belfort

marinelpCommuniqué de presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Les bidouillages du gouvernement pour tenter de sauver le site Alstom de Belfort, via la commande directe par l’Etat de TGV destinés en partie à des lignes intercités, ne constituent en rien une solution d’avenir à même de pérenniser, sur le long terme, l’activité et l’emploi sur le site de Belfort. Elle témoigne de ce que l’Etat tel qu’il est actuellement piloté n’a rien de l’Etat stratège que nous appelons de nos vœux.

En effet, non seulement cette solution n’a pas de sens du point du vue économique mais elle est de surcroît d’une extrême fragilité juridique au regard des règles européennes que le gouvernement s’est lui-même imposées.

Si l’Etat a le devoir de trouver une solution pour le site Alstom de Belfort, il a plus encore celui d’éviter que ce type de crise ne se reproduise, à Belfort comme ailleurs. Il doit donc se redonner les moyens d’agir, notamment face à l’Union européenne.

La réponse doit être double : structurelle, en se libérant des règles européennes qui lui interdisent toute forme de patriotisme économique et de protectionnisme intelligent ; spécifique, en nationalisant de manière temporaire et partielle Alstom, dans le cadre d’un État stratège dont la mission est précisément d’assurer la pérennité de l’emploi et le maintien des savoir-faire dans les territoires. Cette nationalisation pourrait couvrir toute la période avant le grand renouvellement des rames TGV de la SNCF, qui assurera suffisamment d’activités à l’ensemble des sites du groupe.