Communiqué

Saturation des capacités d’accueil : les clandestins doivent être expulsés !

Communiqué de presse de Nicolas Bay, Secrétaire général du Front National, Directeur de la campagne des élections législatives

L’association Forum Réfugiés tire la sonnette d’alarme sur la situation migratoire chaotique, le nombre d’immigrés clandestins arrivés à Nice ayant effectivement triplé depuis le mois d’avril !

Cette explosion est d’abord due à l’arrivée de 50 000 migrants sur les côtés italiennes depuis janvier, ce qui représente une hausse de plus de 45% par rapport à la même période l’an passé.

Les capacités de prise en charge étant saturées, la politique d’accueil systématique des migrants sur notre sol apparaît d’autant plus irresponsable. Cette situation est la conséquence d’un droit d’asile dénaturé et transformé aujourd’hui en véritable filière à part entière de l’immigration massive.

Face à ces flux migratoires totalement incontrôlés, qui font peser autant de risques sur nos comptes publics que de menaces sur notre sécurité et notre identité, les députés Front National seront les seuls à exiger à l’Assemblée des réponses fermes comme le rétablissement de nos frontières nationales, la suppression des appels d’air en retirant de notre droit toute possibilité de régularisation des clandestins, l’expulsion systématique des illégaux présents en France et le démantèlement des filières mafieuses de passeurs.

Les suites nécessaires de l’affaire Fillon dans le Lot

Crenne

L’affaire Fillon a mis en lumière un certain nombre de pratiques qui, si certaines paraissent légales (sous réserve que la justice le démontre), choquent profondément nos concitoyens. Légal ne veut pas cependant dire éthique : il est en effet parfaitement scandaleux que des élus utilisent des fonds publics qui leurs ont été confié pour exercer leur mandat afin de rémunérer des proches sans que l’on puisse contrôler si le travail effectué est bien réel.

Notre département est aussi affecté par ces pratiques familiales et clientélistes depuis des décennies. Il y a quelques mois le Front National avait dénoncé l’embauche malvenue de Monsieur Abel Rachi fils du Conseiller Départemental Geneviève Lagarde comme chargé de mission, embauche d’ailleurs critiquée par le Président du Conseil Départemental lui-même.

Il est injuste que seul Monsieur Fillon soit interrogé par la justice pour répondre de pratiques qui semblent plus largement partagées dans le monde politique y compris dans le Lot. Dans un souci de transparence et d’équité, je demande donc aux grands élus de notre département, Messieurs Miquel, Launay, Requier, Vayssouze-Faure, Mellinger, Malvy, Rigal et Madame Orliac de déclarer publiquement s’ils ont embauché des proches durant leurs mandats, et si oui comment ceux-ci ont été rémunérés et si le travail effectué est bien réel.

Nos concitoyens lotois vivent souvent dans une grande difficulté matérielle et il est urgent que ces clarifications soient apportées. Le Front National dénoncera dans les prochaines semaines toutes les situations non déclarées qui auraient été portées à sa connaissance.

Fessenheim : une fermeture absurde

marinelp

Communiqué de presse de Marine Le Pen

La décision de fermer la centrale de Fessenheim est motivée par des considérations purement politiciennes contraires à l’intérêt national. En effet, elle est la conséquence d’un accord électoral vieux de cinq ans entre le Parti socialiste et les Verts.

Rien de sérieux ne peut justifier cette décision, ni la sécurité ni une quelconque stratégie énergétique ou industrielle.

Cette décision va à l’encontre de tous nos intérêts. Elle est un coup dur pour l’emploi et le tissu économique local et affaiblit de fait la filière nucléaire française qui constitue pourtant un atout décisif que nous devrions avoir à cœur de soutenir et moderniser.

Si je suis élue présidente de la République, je reviendrai sur la fermeture de la centrale de Fessenheim.

« Alcoolisme et tabagisme installés dans le Pas-de-Calais » : L’abject mépris de classe d’Emmanuel Macron

BrioisCommuniqué de presse de Steeve Briois, Maire d’Hénin-Beaumont

Dans le cadre de sa visite du Pas-de-Calais ce vendredi, Emmanuel Macron a une fois encore prouvé son mépris de classe, de manière particulièrement odieuse.
Dans le sillon de sa déclaration selon laquelle « Le meilleur moyen de se payer un costard, c’est de travailler », l’ancien banquier de chez Rothschild a déclaré hier que « l’alcoolisme et le tabagisme se sont installés dans le bassin minier. Tout comme l’échec scolaire ».

Emmanuel Macron humilie encore une fois les classes populaires et les habitants de notre région, en relayant des clichés dignes de l’ignoble banderole déployée il y a une dizaine d’années.

Espérons que les médias, stigmatisant volontiers les élus et cadres frontistes à la moindre occasion, interpelleront l’ancien ministre de François Hollande sur ce dérapage indigne d’un candidat à l’élection présidentielle.

Steeve Briois demande à Emmanuel Macron de s’excuser des propos tenus, les habitants du bassin minier subissent déjà les conséquences de sa politique, il n’est pas nécessaire de rajouter le mépris à l’oubli.

Réaction de Marine Le Pen aux voeux du président de la République

marinelp

Ces derniers vœux du quinquennat offrent au moins un soulagement : on sait qu’on n’aura plus à subir l’an prochain un tel cortège de platitudes et de déclarations en total décalage avec la réalité du pays et les souffrances des Français.

François Hollande aurait pu, vu qu’il ne se représente pas, prendre un peu de hauteur et établir un diagnostic plus objectif de la situation du pays et des conséquences de son mandat catastrophique. L’auto satisfaction dont il a fait preuve, notamment sur le dossier du chômage, ou des comptes publics, montre qu’il n’en est rien, et qu’il a décidé de rester jusqu’au bout dans un dialogue mensonger avec les Français. Les satisfecits qu’il s’est adressés en matière de sécurité et de lutte contre le terrorisme avaient un caractère indécent. Enfin, son aveuglement sur la souveraineté de la France, qu’il considère pleine et entière, montre qu’il a, comme beaucoup d’autres personnalités politiques d’ailleurs, totalement renoncé à rétablir la démocratie et l’indépendance que souhaite pourtant ardemment le peuple français.

Les poncifs mille fois déjà répétés, les propos lénifiants et moralisateurs à l’égard de ma candidature, et des espoirs portés par des millions de Français qui nous soutiennent trahissent une triple incapacité. D’abord à comprendre ce que sont réellement les aspirations des électeurs qui se portent vers moi, leur vote étant évidemment un vote d’adhésion et d’espérance. Ensuite à saisir les enjeux véritables que nous portons : parler d’isolement pour un projet qui s’inscrit au contraire dans le sens de l’histoire, après le Brexit et l’élection de Donald Trump, c’est-à-dire le retour des peuples et l’aspiration mondiale à l’indépendance, est une incompréhension manifeste à l’égard de l’évolution du monde et des désirs profonds des peuples, dont le peuple français. L’isolement, c’est en réalité aujourd’hui que la France le subit, à la traine d’une Allemagne dont la politique, économique et migratoire est devenue totalement anachronique. L’isolement de la France, c’est l’obligation de suivre une austérité sans relâche dans le seul but de sauver l’euro, c’est aussi l’absence de frontières au moment où les graves crises migratoires nous obligent à une protection sans faille. Enfin, François Hollande, par son bilan épouvantable, porté dans cette campagne présidentielle par pléthore d’anciens ministres, a lourdement échoué, et n’admet pas qu’une seule voie permettrait de mettre un terme aux dérives que nous connaissons, celle du camp patriote. Tout son discours vise à voiler cette vérité, que nous rappellerons sans relâche aux Français.

Les voeux du président nous rappellent finalement qu’au seuil de cette nouvelle année, une alternative très claire va se présenter aux Français. Soit la poursuite du modèle mondialiste et européiste qu’il défend malgré tout, et surtout malgré des résultats épouvantables depuis des décennies. Ce modèle, il est porté par d’autres candidats que François Hollande feint de combattre, aussi bien à droite qu’à gauche. Soit l’engagement de la France vers un retour au peuple, capable de défendre ses intérêts dans tous les domaines, pour que triomphe l’espérance dans la prospérité et la sauvegarde de notre identité nationale.

Anis Amri abattu à Milan : Schengen en accusation

marinelp

Communiqué de presse de Marine Le Pen

L’auteur de l’attentat islamiste de Berlin a été abattu ce jour à Milan en Italie. Des informations précisent qu’il serait venu en train depuis la France.
Cette escapade dans deux ou trois pays a minima est symptomatique de la catastrophe sécuritaire totale que représente l’espace Schengen. Privée de frontières nationales pérennes et d’infrastructures douanières au niveau, la France, comme la plupart de ses voisins, en est réduite à apprendre après coup qu’un djihadiste armé et dangereux se baladait probablement sur son sol.
Je réitère l’engagement de redonner à la France la pleine maîtrise de sa souveraineté, de ses frontières nationales et de mettre fin en conséquence aux accords de Schengen. Le mythe de la libre circulation totale en Europe, auquel s’accrochent encore mes adversaires dans cette élection présidentielle, doit être définitivement enterré. Il en va de notre sécurité.

Attentat islamiste au marché de Noël de Berlin : notre devoir est d’agir vite et fort

marinelp

Communiqué de presse de Marine Le Pen

A nouveau un peuple se réveille meurtri, après l’attentat islamiste qui a frappé hier soir le marché de Noël de Berlin. Toutes nos pensées vont au peuple allemand et aux nombreuses victimes de ce drame.

L’émotion est là, mais l’indignation est très forte : combien faudra-t-il de massacres et de morts pour que nos gouvernements cessent de faire entrer dans nos pays dépourvus de frontières un nombre considérable de migrants, alors qu’on sait parfaitement que des terroristes islamistes s’y mêlent ?
Je demande le rétablissement immédiat de nos frontières nationales et l’arrêt tout aussi immédiat de la répartition des migrants dans nos communes.

Dans un même mouvement, le gouvernement français doit enfin établir précisément la liste des organisations fondamentalistes islamistes, afin de permettre la mise en œuvre de l’article 411-4 du code pénal qui punit l’intelligence avec l’ennemi. Cela permettra ainsi de mettre hors d’état de nuire les fichés S radicalisés qui entretiennent un lien avec ces organisations. La France n’a pas vocation à être un réservoir à fichés S : elle a le devoir de protéger son peuple face à ces bombes à retardement.

L’action internationale est aussi indispensable : Washington, Paris et Moscou doivent constituer une alliance stratégique contre le fondamentalisme islamiste, pour assurer la mise en sécurité extérieure et intérieure des nations. Arrêtons les querelles et les polémiques inutiles, l’ampleur de la menace nous oblige à avancer vite, et ensemble.

Le Bataclan et Nice nous l’avaient montré dans l’horreur, le carnage du marché de Noël de Berlin nous le confirme : ce sont les familles, les enfants, les jeunes, les symboles de nos civilisations qui sont pris pour cible et que nous avons le devoir de protéger.
À ce titre, en ces périodes de fêtes, non seulement il convient de renforcer la sécurité des marchés de Noël, mais aussi des messes le soir de Noël dans nos églises.

Annulation de la crèche de Noël d’Hénin-Beaumont : le tribunal administratif de Lille viole la jurisprudence du Conseil d’Etat !

BrioisCommuniqué de presse de Steeve Briois, Maire d’Hénin-Beaumont, Député européen, Vice-président du Front National

A la demande de David Noël, ancien adjoint de Gérard Dalongeville et élu communiste d’Hénin-Beaumont, le tribunal administratif de Lille a prononcé l’annulation a posteriori de la crèche de Noël de l’année dernière.

En cédant à la stratégie d’obstruction de l’opposition héninoise – toujours hostile par principe à ce qui relève des traditions populaires ou fêtes familiales –, le tribunal administratif de Lille, connu pour être l’un des plus à gauche de France, témoigne ainsi d’une servilité toute particulière à l’égard de certaines formations politiques, au mépris du plus élémentaire principe d’indépendance.

La chose est d’autant plus évidente que le jugement est rendu 24 h après l’audience : du jamais-vu pour une procédure qui n’est pas un référé !

Dans une décision hallucinante, les magistrats indiquent que l’annulation est due à l’absence de proximité immédiate entre la crèche de Noël installée dans le hall de l’hôtel de ville et le marché de Noël… Pourtant situé 5 mètres en contrebas des marches du bâtiment ! Cette appréciation particulièrement subjective atteste du caractère profondément idéologique de cette affaire.

La Municipalité fait bien évidemment appel de cette décision ubuesque, politique et contraire à une jurisprudence constante du Conseil d’Etat en la matière.

Les Héninois et Beaumontois attachés au respect de l’esprit festif et des traditions culturelles qui prévalent en cette période de fin d’année auront en attendant le plaisir de retrouver la crèche, dès le 9 décembre prochain, sur le site du Marché de Noël…

Courage Marin !

15171031_10154051929478085_8320819758022476031_n

Communiqué de presse des Jeunes avec Marine

Le 11 novembre, Marin, un étudiant en sciences politiques de 20 ans, a été sauvagement agressé à coups de béquilles à Lyon par cinq voyous alors que lui-même s’interposait pour défendre un couple à qui la bande reprochait de s’embrasser. Depuis lors, Marin est entre la vie et la mort, plongé dans un coma profond.

Les Jeunes avec Marine tiennent à s’associer pleinement à l’immense élan de soutien s’étant manifesté depuis l’agression, des réseaux sociaux aux travées du stade de l’AS Saint-Etienne dont Marin est un fan.

Marin est aujourd’hui un symbole. Tout d’abord le symbole de l’ultra-violence qui touche notre pays, et dont les jeunes sont parmi les premières victimes, fruit d’années de renoncement et de laxisme judiciaire. Pour le moment, le seul agresseur interpellé est un mineur déjà multirécidiviste ! Mais Marin est aussi le symbole d’une jeunesse qui ne détourne pas les yeux face à la violence, qui ne se résigne pas au règne de la haine.
Courage Marin, la jeunesse française est à tes côtés !