Jacques

L’attentat à bord de l’A321 avait pour cible les relations entre Moscou et Le Caire

Exactement 365 jours se sont écoulés depuis la matinée tragique où un engin explosif a détonné à bord de l’Airbus russe A321 survolant le Sinaï. L’attaque terroriste a alors emporté la vie de 224 personnes.
1019365896

Cette attaque inhumaine avait avant tout pour but de porter atteinte aux relations entre Moscou et Le Caire. Le second objectif des terroristes était de torpiller le secteur touristique du pays, principal atout financier du pays, estime Sami Al-Mouchad, député du parlement égyptien. Selon lui, les terroristes ont alors déclenché une guerre contre l’Égypte elle-même. « Les terroristes ont atteint l’un de ces deux objectifs — le secteur touristique a été ébranlé. Mais ils n’ont pas réussi à ébranler les relations entre les deux pays. Les événements qui ont suivi la catastrophe ont prouvé que des relations solides ont existé et continueront à exister entre Moscou et Le Caire, car la coopération mutuelle n’a pas cessé même au plus haut niveau », a expliqué le député dans son commentaire à l’agence Sputnik. Sami Al-Mouchad a assuré que la partie russe comprenait que l’incident en question était méticuleusement préparé et n’était en aucun cas une simple attaque terroriste. Un autre député égyptien, Mahmoud Badr, a pour sa part souligné que la précaution avec laquelle la Russie examinait la reprise des vols réguliers était tout à fait justifiée et compréhensible.

En savoir plus: https://fr.sputniknews.com/international/201610301028450457-moscou-caire-relations-avion-crash/

Nouvelle-Calédonie : Six gendarmes blessés au cours d’affrontements près de Nouméa

Six gendarmes ont été blessés, dont cinq par arme à feu, dimanche matin sur la commune du Mont-Dore lors d’affrontements consécutifs à la mort la veille d’un jeune homme dans un contrôle routier qui a mal tourné.

Les gendarmes intervenaient pour dégager des barrages empêchant la circulation sur la route longeant la tribu de Saint-Louis. Des véhicules ont été incendiés au cours de la nuit sur cet axe routier, ont rapporté les médias locaux. Ces actions font suite à la mort d’un jeune homme de 23 ans originaire de la tribu, intervenue la veille lors d’un contrôle de gendarmerie qui a mal tourné.

Orange

Abatage rituel pour l’Aïd-El-Kebir, arrêtons le massacre !

jacques-Gaillard

Communiqué de presse de Jacques Gaillard, secrétaire départemental du FN 76, conseiller régional FN de Normandie

Lundi 12 septembre, aura lieu la célébration de l’Aïd-El-Kebir, c’est la fête du sacrifice pour les musulmans.
Symbole de cette commémoration, des dizaines de milliers de moutons seront égorgés sans étourdissement préalable, et dans des conditions d’hygiène très douteuses partout en France, dans les abattoirs et clandestinement !
Contrairement à ce qui se passe dans les abattoirs traditionnels, l’abatage halal stipule que l’animal doit être conscient et égorgé jusqu’aux vertèbres en sectionnant l’artère carotide, la veine jugulaire, la trachée et l’œsophage.
Cette façon de faire provoque une souffrance importante à l’animal qui meurt étouffé dans son propre sang et les souillures de l’estomac peuvent contaminer la viande.
Les réglementations de notre pays rendent obligatoire l’étourdissement des animaux destinés à la consommation humaine avant de les tuer, mais des dérogations ont été mises en place pour permettre l’application de la charia (lois islamiques).

Le Front National de Seine-Maritime demande l’abandon définitif de l’abatage rituel et l’obligation de l’étourdissement préalable. Ce massacre à grande échelle est synonyme de cruauté et cette pratique barbare n’a pas sa place en France.
Les Français n’ont pas à adapter leur législation à des pratiques d’un autre temps. Les musulmans qui résident en France doivent s’adapter à nos lois.

Nous devons mettre fin aux dérogations communautaristes qui servent aussi à financer, via la taxe sur le halal, des mosquées, des prédicateurs ou les clandestins. Cette année, Abdallah Zekri (un des responsables du Conseil français du culte musulman, CFCM) a appelé à collecter les fonds du sacrifice de l’Aïd pour les migrants.

Jacques Julliard : « Contre le parti collabo du ‘pas d’amalgame’ »

Texte de Jacques Julliard, journaliste et essayiste, publié dans Marianne.

Chaque fois que la France est menacée dans son existence et dans ses raisons d’être, il se forme dans ses marges un parti collabo. Bourguignons de la guerre de Cent Ans, frondeurs du début du règne de Louis XIV, émigrés de Coblence sous la Révolution, vichystes et pronazis de la Seconde Guerre mondiale. D’ordinaire, ce parti est d’extrême droite et se confond avec la réaction. Aujourd’hui, il est d’extrême gauche.

C’est le parti du «pas d’amalgame» à tous crins ; du «vivre ensemble» à tout prix ; de «la faute aux cathos» quand les islamistes égorgent ; c’est le parti de la minimisation («quelques actes isolés sans signification»), de la psychiatrisation («une poignée de déséquilibrés»), de la contextualisation («des victimes du racisme ambiant»), de la diversion («les fruits du colonialisme»), de la banalisation («le burkini est un vêtement comme un autre»). Tout est bon pour suggérer que ces crimes ne sont pas des crimes, mais des conséquences.

C’est surtout le parti de la France coupable. Cette façon de faire son procès quand l’ennemi la calomnie, cette manière de lui tirer dans le dos quand elle est attaquée de face ; ce chauvinisme inversé qui l’accable quand elle est affaiblie ne porte qu’un nom, quels qu’en soient les auteurs : lâcheté ! lâcheté !

Quand la France connut en 1940 les jours les plus noirs de son histoire, le parti de la soumission, avec à sa tête le maréchal Pétain, ne trouva qu’une explication : la France est dans le malheur parce que la France est coupable ! Coupable du Front populaire, coupable de son esprit de jouissance, coupable de son esprit d’insubordination. […]

Marianne

La coalition US a causé un préjudice de 2 mds USD à la Syrie

L’industrie pétrolière et gazière de la Syrie a subi des dommages colossaux suite aux actions de la coalition dirigée par les Etats-Unis.

1024929688

Les actions de la coalition dirigée par les Etats-Unis, dont le but officiel est de lutter contre Daech, ont porté un préjudice de deux milliards de dollars à l’industrie pétrolière et gazière syrienne, a déclaré l’ambassadeur syrien auprès de l’Onu Bachar Al-Jaafari, intervenant au Conseil de sécurité des Nations unies.

Le diplomate a rappelé que la coalition américaine avait été « formée sans avoir obtenu le feu vert de l’Onu et du gouvernement syrien ».

« Elle a commencé à réaliser des frappes sur les civils innocents en Syrie et sur les sites d’infrastructure, tels que les routes, ponts, usines, écoles et hôpitaux. Les frappes de la coalition internationale contre les sites de l’industrie pétrolière et gazière syrienne ont causé un préjudice estimé à deux milliards de dollars au bas mot », a déclaré le diplomate.

Il a également rappelé aux membres du Conseil de sécurité le bombardement de la centrale thermique dans la région d’Alep en octobre dernier, qui a causé un préjudice de 1,2 milliard de dollars.

« La station électrique a été rasée par une seule frappe des +colombes de la paix américains+ », a indiqué Bachar Al-Jaafari.

Lors de la réunion consacrée à la situation humanitaire en Syrie, le diplomate a également énuméré les récents raids de la coalition, dont une frappe de l’aviation française dans la région de Manbij qui a fait, selon les autorités syriennes, des dizaines de morts civils.

Source: Sputnik

Patrick Montel, la voix du sportivement correct

Dans son enthousiasme surjoué, Patrick Montel s’emmêle souvent les pinceaux.

1857663-lehuffpost

Par Gregory Vanden Bruel, Collaborateur parlementaire belge pour BVoltaire

Pendant plusieurs décennies, le patriotisme, souvent bon enfant, parfois à la limite du racisme, de feu Thierry Roland transcendait les performances en dents de scie de l’équipe de France de football. À l’époque, la franchouillardise assumée hissait le drapeau bleu blanc rouge comme étendard de la fierté nationale.

Autre époque, autres mœurs, le politiquement correct s’est imposé, et l’on célèbre désormais les belles valeurs du multiculturalisme, de la fraternité et du fair-play sur les pistes, dans les bassins, sur les tatamis, dans les gymnases et sur les terrains. Désormais, le cosmopolitisme revendiqué porte haut les étendards du monde entier et s’enthousiasme pour le drapeau orange – de la couleur des gilets de sauvetage, cela ne s’invente pas – de l’équipe des réfugiés présente à Rio.

Dans le genre du commentaire sportif, Patrick Montel s’est érigé en maître du sportivement correct. Chez le présentateur de France Télévisions, toute décharge de moraline débute par quelques trémolos dans la voix et se poursuit dans un chevrotement aux confins de l’incompréhensible.

Et, donc, chaque course, du 100 mètres au marathon, est, pour le spécialiste de l’athlétisme, l’occasion d’un laïus sur les valeurs fédératrices du sport, sur le sport comme facteur d’intégration, sur le symbole magnifique de voir courir ensemble tous ces athlètes aux origines diverses.

Dernière saillie en date, ce mercredi : l’homme s’est laissé aller à une tirade sur ces « femmes que l’on accuse de tricher et d’être en réalité des hommes » dans certaines épreuves. Les trémolos passés, Patrick Montel pouvait expliquer aux téléspectateurs qu’il y avait « quelque chose de profondément macho à vouloir que les femmes ressemblent à un standard précis »…

Suite sur BVoltaire

 

Vu de Chine, Aubervilliers (93) est « un territoire arabe »

 

Aubervilliers est un territoire arabe

欧贝赫维利耶市(Aubervilliers)同时也是华人集中的地区,在镇上的华人服装批发市场是全欧洲最大的,活跃的商业活动与贫困的阿拉伯人 社区形成一个鲜明的对比,阿拉伯人为之眼热和羞愧,于是他们开始对华人商家进行骚扰和攻击,抢劫商店,并特别对华人妇女进行敲诈勒索。

Aubervilliers compte aussi une forte communauté chinoise, dont le marché du textile de gros est le plus gros d’Europe. L’activité florissante des Chinois offre ainsi un contraste cuisant à la pauvreté des Arabes, qui suscite honte et convoitise. Ainsi les Arabes harcèlent les commerces des Chinois, les attaquent, les cambriolent et visent particulièrement leurs femmes.

面对来自穆斯林青年的抢劫,和街头暴力事件的日益剧增,当地政府曾认为,如果华人商家雇用阿拉伯人为员工,有可能平息暴力的发生,但是政府方面也意识到,很难说服华人老板们这么做。原因是阿拉伯人比不上中国人勤快,相反他们又更挑剔,总是发牢骚抱怨。

Face aux agressions des jeunes musulmans et à leur violence en constante augmentation, la mairie a suggéré aux commerçants chinois d’embaucher des Arabes, arguant que cela pourrait peut-être réduire les cas d’agressions, tout en reconnaissant les inconvénients. Car les Arabes, tout en étant moins travailleurs que les Chinois, sont plus exigeants et se plaignent tout le temps.

在华人抗议的同时,阿拉伯社区也针对华人提出抗议。理由是华人们不尊重穆斯林的信仰,深夜仍在街头喝酒玩纸牌,女性们穿着暴露等等,在阿拉伯社区的请愿书里,还要求华人们离开。

De leur côté, dans les quartiers arabes on pointe du doigt les Chinois. Ils ne respectent pas la foi islamique, ils boivent et jouent aux cartes le soir dans la rue, les femmes sont légèrement vêtues. Parmi leurs doléances, on souhaite que les Chinois partent.

52hrtt

Comment les associations communautaires détournent l’argent public

Une association, «Vacances éthiques» , organise des séjours avec un imam salafiste dans un centre agréé par la CAF. Pour Laurence Marchand-Taillade, ce n’est qu’une infime partie d’un détournement communautariste des fonds publics, avec la complicité des élus locaux. Laurence Marchand-Taillade est secrétaire nationale du Parti radical de gauche (PRG) et présidente de l’Observatoire de la laïcité du Val d’Oise. L’auteur évoque uniquement les subventions versées aux associations musulmanes et aux établissements scolaires catholiques.

Nous n’en sortirons que lorsque nous reviendrons à la raison, avec des hommes et des femmes d’État responsables et qui ont le sens de l’intérêt général. Espérons que 2017 serve aussi à ça.

L’association «Vacances éthiques» organise dans un centre agréé par la CAF un séjour avec repas halal et prières autour d’un imam connu pour ses sympathies salafistes. Une telle situation vous étonne-t-elle ?

Les associations cultuelles démontrent une grande ingéniosité pour contourner les lois concernant leurs financements, ou le financement de lieux de culte, pour arriver à leurs fins, ça ne date pas d’hier.

Dans le cas précis d’organisation de séjours de vacances, lorsque l’on saisit «vacances halal» sur le net, on trouve un nombre impressionnant de séjours similaires. Nous n’avons désigné qu’une partie infime du système, en espérant que ce cas aura valeur d’exemple et que la CNAF sera plus vigilante à l’avenir. […]

Certaines associations sont de bonne foi et, par ignorance, entrent dans un système illégal, d’autres trichent sciemment, comme par exemple cette affaire récente que j’ai mise à jour, à Villiers-Le-Bel. Une association, dont l’objet culturel prévoit des activités pédagogiques et sportives, propose en réalité des soirées 100% filles, ou d’autres événements, destinés à financer la construction d’une mosquée et d’une école coranique, selon leur site internet, avec défiscalisation des dons ! C’est du détournement de fonds publics au profit de la construction d’un lieu de culte. Cela va à l’encontre de l’article 2 de la loi de 1905, qui organise la séparation des Églises et de l’État: «la République de reconnaît, subventionne, salarie aucun culte». […]

Le problème est que, sans la vigilance de certains internautes (Sérénade Chafik, notamment), nous n’aurions sans doute pas levé le voile sur ce que l’on peut qualifier de fraude. […]

Dans quelle mesure les élus locaux encouragent le développement du communautarisme, en l’occurrence de l’islamisme politique ?

Si l’on regarde en arrière, la loi de 1905 a toujours été contournée. Cette accélération, concernant les associations cultuelles musulmanes, date du début des années quatre-vingt où, par clientélisme électoral et, pour certains, angélisme post-colonial, on a laissé faire, voire encouragé les accommodements déraisonnables en les organisant consciencieusement: baux emphytéotiques (qui ne sont autorisés que depuis 2011), attributions de réserves parlementaires à destination des écoles confessionnelles catholiques, pour les élus de droite, et des associations cultuelles islamiques pour les élus de gauche … […]

Source

Aubervilliers (93) : un Chinois entre la vie et la mort après une agression.

« Toute la communauté chinoise d’Aubervilliers se relaie à son chevet, décrit Hua Qin Cao, président de l’association de l’amitié chinoise en France. Cette fois, c’est

extrêmement grave. » Depuis novembre, les Chinois d’Aubervilliers sont la cible d’agressions en série. Une de ces attaques ciblées, dimanche, a laissé un homme de 49 ans entre la vie et la mort. Il est hospitalisé à la Fondation Rothschild, dans le XIXe à Paris. Son pronostic vital est engagé. « Il n’y a plus beaucoup d’espoir… », lâche, ce mardi après-midi, un proche.

« L’objectif était de les voler mais aussi de les frapper gratuitement »

Il a été agressé, dimanche vers 18 heures, dans le quartier des Quatre-Chemins à Aubervilliers. Selon les témoignages recueillis, il marchait, rue des Ecoles, avec un ami du même âge, pour rejoindre leurs domiciles situés à quelques pas, rue de la Cité. Les deux hommes ont été roués de coups sans avoir eu le temps de réagir. « Les trois agresseurs ont demandé les sacs à dos et ils les ont donnés immédiatement mais les coups ont continué, notamment dans la tête, explique Hua Qin Cao. L’objectif était non seulement de voler mais aussi de frapper gratuitement. » Les hommes ont été abandonnés, inconscients, sur le trottoir. Ce sont des passants qui ont appelé les secours près d’une heure après les faits.

L’un d’entre eux est sorti de l’hôpital avec de nombreuses contusions dont il va se remettre. Le deuxième, très sévèrement blessé à la tête, est toujours dans le coma.

Le Parisien

Attentats de Paris et de Bruxelles : au moins cinq des terroristes touchaient des aides sociales

Selon une enquête du « Wall Street journal », Salah Abdeslam, qui n’avait en théorie pas droit au chômage car il gérait un bar, avait reçu 19.000 euros d’aides sociales.

Les terroristes de Paris et Bruxelles ont-ils financé en partie leur attaque grâce à l’argent des aides sociales ? Selon des enquêteurs belges spécialistes des questions financières, au moins cinq auteurs présumés des attentats de Paris et de Bruxelles vivaient en tout cas en partie de diverses allocations, révèle jeudi le quotidien américain The Wall Street Journal (WSJ).

19.000 euros. Parmi eux, figure Salah Abdselam, le dernier auteur présumé toujours en vie des attentats du 13-Novembre. En théorie, il n’avait pas droit au chômage car il gérait un bar, mais dans les faits, l’État belge lui a versé presque 19.000 euros en deux ans jusqu’au mois d’octobre 2015, trois semaines avant les attaques qui ont frappé Paris et Saint-Denis.

Khalid E., qui a déclenché sa bombe dans le métro de Bruxelles, a touché pendant deux ans des allocations chômage. Les versements se sont arrêtés trois mois avant qu’il ne passe à l’acte.

Selon le président belge de la Cellule de traitement des informations financières (CTIF), Philippe de Koster, il n’y a pas de preuve que cet argent a pu servir à financer directement les attentats. Indirectement, toutefois, il aurait pu assurer le train de vie des terroristes, explique-t-il dans les colonnes du quotidien américain. Selon le WSJ, réclamer des allocations sociales est d’ailleurs l’un des conseils donné par le groupe État islamique (EI) pour obtenir « de l’argent facile ».

Des contrôles renforcés. Vu des États-Unis, il faudrait réformer l’État providence. Mais côté belge, la priorité est d’abord donnée à une meilleure coordination entre les services de sécurité et les services sociaux. L’État belge affirme que depuis quelques mois les contrôles ont été renforcés. En France, en Belgique, aux Pays-Bas et au Danemark, plus d’une centaine d’individus ont ainsi été privés d’aides sociales après s’être rendus en Syrie.

Europe 1

En se retirant, les terroristes abandonnent un arsenal d’armes US à Alep

En Syrie, après la retraite des terroristes du Front al-Nosra (récemment rebaptisé Front Fatah al-Cham), un arsenal d’armes et de munitions modernes a été découvert dans l’une des maisons d’Alep. Tout le contenu de l’entrepôt a été fabriqué en Occident. Comment ces armes sont-elles arrivées en Syrie et à qui étaient-elles destinées?

Alep
Un important arsenal d’armes et de munitions a été retrouvé dans une des maisons d’Alep après que les islamistes du Front al-Nosra l’ont quittée. Presque toutes les armes abandonnées par les terroristes sont modernes, de production occidentale (Etats-Unis, Allemagne, République tchèque). Il s’agit de mortiers d’infanterie, de lance-grenades, de missiles guidés pour détruire des véhicules blindés et des hélicoptères volant à basse altitude.

L’attention des experts a été particulièrement attirée par un missile antichar américain TOW découvert dans l’entrepôt.

« Les systèmes TOW ne peuvent être apportés en Syrie que par les pays qui sont des alliés des Etats-Unis ou par les Etats-Unis eux-mêmes, mais avec des intermédiaires. Par conséquent, effectivement, cela veut dire que les terroristes reçoivent les armes les plus modernes », a indiqué à la chaîne Rossiya 24 l’expert Ivan Konovalov.

La situation à Alep reste difficile et les pilonnages se poursuivent jour après jour. Les djihadistes ont attaqué à l’aide de lance-roquettes multiples et de mortiers le centre commercial Castello, les zones résidentielles d’Al-Ansar et d’El-Hader et le quartier de Leramon.

La Russie et le gouvernement syrien ont lancé une opération humanitaire de grande envergure dans la ville. Le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie a déjà ouvert plusieurs corridors humanitaires à l’intention des civils retenus en otage par les terroristes et des combattants ayant exprimé la volonté de déposer les armes.

Ainsi, environ 4.000 civils, dont 76 enfants, sont parvenus à quitter Alep à travers les couloirs humanitaires. 94 terroristes ont rendu les armes. 203 personnes ont reçu l’aide médicale dont ils avaient besoin.

Source: Sputnik

Robert Ménard : « Le pape ne peut exonérer l’islam de toute responsabilité »

Ce dimanche, les musulmans étaient appelés par leurs instances à se rendre dans les églises de France pour manifester leur solidarité avec les chrétiens après le meurtre de Saint-Étienne-du-Rouvray. Très peu ont répondu à cet appel. Une centaine à Rouen, certes, mais seulement une poignée à Nice, Bordeaux, Saint-Denis… Et à Béziers ?

Eh bien, il a été aperçu un musulman à l’église Sainte-Rita, en plein quartier musulman. Un autre à la cathédrale. Et, à ma connaissance, c’est tout. Dans une ville qui compte un peu plus de deux musulmans…

Ah si ! On peut y ajouter une demi-douzaine au temple protestant, dont un converti, chef local d’une mouvance islamiste qui a déjà attaqué le conseil municipal trois fois et qui se prétend, en même temps, indicateur de police ! Du beau monde…

Il serait intéressant d’avoir des chiffres pour toute la France. En tout état de cause, ce n’est pas mentir que de dire qu’au moins 99,9 % des musulmans ne se sont pas joints à ce mouvement. Faut-il leur en vouloir ? Pas forcément. Pourquoi demander à des musulmans d’aller dans une église ? Pourquoi des catholiques devraient-ils aller dans une mosquée ? Il existe d’autres moyens de montrer sa compassion : courriers, appels, textes… Le moins que l’on puisse dire est que, là aussi, il n’y a eu aucun mouvement.

Alors, si l’on compare cette absence de réaction des musulmans avec le compte rendu des médias, on reste bouche bée d’admiration devant un si beau travail de propagande. Il est vraisemblable que si Ceaușescu avait disposé d’une presse équivalente à la presse française, son régime serait encore en place. Je me demande si les journalistes qui prêtent la main à ces mensonges ressentent de la honte ou bien s’ils sont fiers d’être des commissaires politiques du « vivre ensemble ».

Le message du pape François sur ces événements n’est pourtant pas très différent de celui des médias du système. Il l’alimente, d’ailleurs.

Si le pape était un homme politique français, il ne déparerait pas dans un gouvernement de François Hollande. Quand il déclare « Si je parle de violence islamique, je dois parler de violence catholique » et qu’il met sur le même plan un catholique auteur d’un meurtre relevant du fait divers (jalousie, hold-up) et les terroristes de Daech, à quoi joue-t-il ? Agit-il en chef de la chrétienté ? Il relativise la terreur islamiste. Il exonère l’islam de toute responsabilité. Quand on agit ainsi, on est complice des crimes à venir. On affaiblit tout esprit de résistance.

Le pape est comme ces bobos des beaux quartiers. Il prône la diversité mais il ne vit pas avec elle. Il prône le « dialogue interreligieux » mais il ne comprend pas qu’à Saint-Étienne-du-Rouvray, celui qui a eu le dernier mot, ce n’est pas le curé.
Quand on voit que c’est dans cette localité que se sont convertis de jeunes Français qui sont, depuis, partis en Syrie, on se dit : et si l’église catholique avait fait son boulot ? Est-il normal que ces jeunes Français qui cherchaient un dieu n’aient pu trouver que celui de l’islam ?

Le message du pape est cependant conforme à celui de l’Église et des Évangiles. Les médias n’en retiennent que ce qu’ils veulent bien.

Les médias peuvent tout retenir, car tout leur convient. Je suis maire de Béziers, pas théologien. Que le message du pape soit conforme aux Évangiles, à la doctrine de l’Église ou que ce soit parfois sa sensibilité personnelle qui s’exprime, ce n’est pas mon affaire. Je m’en tiens aux faits et à leurs conséquences politiques. Un discours de soumis, un discours qui refuse de s’affirmer est un discours incapable de faire face aux menaces historiques qui pèsent sur la France et l’Europe.

Source: BVoltaire