Jean Guillaume

Les suites nécessaires de l’affaire Fillon dans le Lot

Crenne

L’affaire Fillon a mis en lumière un certain nombre de pratiques qui, si certaines paraissent légales (sous réserve que la justice le démontre), choquent profondément nos concitoyens. Légal ne veut pas cependant dire éthique : il est en effet parfaitement scandaleux que des élus utilisent des fonds publics qui leurs ont été confié pour exercer leur mandat afin de rémunérer des proches sans que l’on puisse contrôler si le travail effectué est bien réel.

Notre département est aussi affecté par ces pratiques familiales et clientélistes depuis des décennies. Il y a quelques mois le Front National avait dénoncé l’embauche malvenue de Monsieur Abel Rachi fils du Conseiller Départemental Geneviève Lagarde comme chargé de mission, embauche d’ailleurs critiquée par le Président du Conseil Départemental lui-même.

Il est injuste que seul Monsieur Fillon soit interrogé par la justice pour répondre de pratiques qui semblent plus largement partagées dans le monde politique y compris dans le Lot. Dans un souci de transparence et d’équité, je demande donc aux grands élus de notre département, Messieurs Miquel, Launay, Requier, Vayssouze-Faure, Mellinger, Malvy, Rigal et Madame Orliac de déclarer publiquement s’ils ont embauché des proches durant leurs mandats, et si oui comment ceux-ci ont été rémunérés et si le travail effectué est bien réel.

Nos concitoyens lotois vivent souvent dans une grande difficulté matérielle et il est urgent que ces clarifications soient apportées. Le Front National dénoncera dans les prochaines semaines toutes les situations non déclarées qui auraient été portées à sa connaissance.

Louis Aliot invité de Dimanche en politique

On le sait depuis longtemps dèjà, le sud de la France est l’un des bastions du Front National. La structuration de son vote, cantonné jadis au littoral et aux aires peri-urbaines à l´exception des villes de Béziers et Perpignan, se diffuse de manière forte sur l´ensemble du territoire regional.

Sans vraiment de leaders au niveau des cantons, le parti de Marine Le Penconsolide son vote au-delà de la personnalité de ses candidats même si des responsables comme Louis Aliot ou Gilbert Collard ont une équation personnelle aujourd´hui non négligeable. Il est certain que le vote en Languedoc-Roussillon sera scruté avec attention lors de l´élection présidentielle. Il suffit de se rappeler, par exemple, que la candidate Le Pen avait terminé en tête dans le Gard lors du premier tour des Régionales.

Une vague bleue marine est-elle prévisbible d´autant que l´élection de Donald Trump a été célébrée avec joie dans le camp frontiste ? Quel programme pour le pays ? Quels candidats dans la region ?

Louis Aliot, le député européen du FN répondra à toutes ces questions dimanche 20 novembre à 11h30 dans l’émission Dimanche en politique présentée par Stéphane Ratinaud.

Dimanche en politique en régions

Migrants à Fougères. Le Front national appelle à rassemblement, mercredi 19 octobre

PENELLELe Front national annonce un nouveau rassemblement contre la venue de migrants, mercredi 19 octobre à 18h30, à Fougères. 150 individus, jeunes, en provenance de la Jungle de Calais doivent en effet arriver prochainement à Beaucé, petit village voisin de Fougères.

« Afin de protester contre le plan Cazeneuve qui installe de façon autoritaire à Fougères/Beaucé 150 immigrés de la jungle de Calais, Gilles Pennelle et Virginie d’Orsanne conseillers municipaux de Fougères et conseillers régionaux Front national de Bretagne, appellent à un rassemblement statique le mercredi 19 octobre à 18H30 devant la sous-préfecture, 9 Avenue François Mitterrand à Fougères.».

Déjà, une contre-manifestation est annoncée par la gauche et l’extrême gauche, qui « n’entend pas laisser la rue aux fascistes (sic) ». Sera-t-elle interdite ? Rien n’est moins sûr, puisque jusqu’ici le gouvernement, à Tregunc comme à Tregastel ou Trebeurden, a laissé des manifestations se faire face, prenant le risque d’incidents graves recherchés par une partie de l’extrême gauche.

Sur le marché de Fougères, des tensions ont déjà eu lieu samedi dernier entre militants frontistes tractant contre l’arrivée de migrants et opposants de gauche favorables à l’immigration venus les provoquer. Si ce type de manifestations est un fait récent en France, ces dernières mobilisent en réalité assez peu de monde – quelques centaines de personnes tout au plus. Les populations locales directement concernées se désintéresseraient-elles de la question migratoire, comme si la politique – c’est à dire la vie de la cité – ne les concernaient pas, ou plus ou tout du moins pas sous ces formes ?

« Pourquoi en faire tout un cirque, ils ne sont pas non plus des milliers à venir ici à Fougères ? » s’interroge une habitante jointe par téléphone. « J’ai voté FN , je voterai FN, mais ça ne me dérange pas qu’on en finisse avec cette Jungle de Calais » nous dira un autre habitant. Un commerçant a un avis plus tranché sur la question : « Ce que les gens ne comprennent pas, c’est que ça ne va pas s’arrêter comme cela. Il en rentre tous les jours qui fuient la guerre. Ça n’est pas une question d’être solidaire, c’est une question de survie à moyen terme pour nous et notre mode de vie ».

Le rassemblement du FN aura lieu à 18H30 devant la sous-préfecture, 9 Avenue François Mitterrand

Source : Breizh-info.com

Aveyron – Le lycée Monteil ou le « viol de conscience » des élèves pour distiller la propagande pro-immigration

photosmonteil046

Communiqué de presse de Jean-Guillaume REMISE

Secrétaire départemental, Conseiller régional et Vice-Président du Groupe FN-RBM d’Occitanie

Le Front National de l’Aveyron s’insurge contre la manipulation qui a pu être faite par le Lycée Alexis Monteil de Rodez, le Lundi 17 Octobre 2016 après-midi, à l’endroit de ses élèves.

En effet, plusieurs classes (dont une de 1ère Bac Pro mécanique, des mineurs donc) ont été conduites durant les heures de cours à l’ancien cinéma « Le Club » pour écouter durant trois heures la propagande pro-immigration, pro-mondialiste faite par une association, tout cela encadré par des professeurs de ce même Lycée.

La direction du lycée faillit à l’engagement qui est le sien auprès des parents qui lui ont confié leurs enfants, à savoir instruire et non éduquer ! Aucune information préalable et demande d’autorisation auprès des parents n’a été faite.

L’hégémonie culturelle de la gauche est derrière nous, ses solutions nous les goûtons amèrement chaque jour mais on ne saurait accepter qu’une telle manipulation se fasse sans conséquence.

Rappelons que « Le Club » est devenu (avec un large soutien financier de la mairie de Rodez et du Conseil départemental de Mr Luche) un lieu de propagande pour faire vivre sous de généreuses subventions publiques une équipe largement engagée politiquement et qui use allègrement de ces locaux pour y dispenser son idéologie. Que vienne en ce lieu un public qui y a librement consenti rien d’anormal, mais pas des classes pour y subir un « lavage de cerveau » en règle et encore moins durant les heures d’enseignement.

J’invite la Direction du Lycée Monteil et les enseignants tentés par la propagande à relire la lettre de Jules Ferry aux instituteurs de 1883, s’agissant du but de l’école qui est «  d’assurer la liberté de conscience et des maîtres et des élèves, de distinguer enfin deux domaines trop longtemps confondus : celui des croyances, qui sont personnelles, libres et variables, et celui des connaissances, qui sont communes et indispensables à tous ».

Nous allons saisir la Rectrice d’Académie et l’Inspection d’Académie de l’Aveyron de cette question par courrier et appelons à la vigilance les parents d’élève.

www.fn12.fr

Une centaine de migrants attendus dans les Vosges : le Front National s’y oppose fermement