Romain

Les suites nécessaires de l’affaire Fillon dans le Lot

Crenne

L’affaire Fillon a mis en lumière un certain nombre de pratiques qui, si certaines paraissent légales (sous réserve que la justice le démontre), choquent profondément nos concitoyens. Légal ne veut pas cependant dire éthique : il est en effet parfaitement scandaleux que des élus utilisent des fonds publics qui leurs ont été confié pour exercer leur mandat afin de rémunérer des proches sans que l’on puisse contrôler si le travail effectué est bien réel.

Notre département est aussi affecté par ces pratiques familiales et clientélistes depuis des décennies. Il y a quelques mois le Front National avait dénoncé l’embauche malvenue de Monsieur Abel Rachi fils du Conseiller Départemental Geneviève Lagarde comme chargé de mission, embauche d’ailleurs critiquée par le Président du Conseil Départemental lui-même.

Il est injuste que seul Monsieur Fillon soit interrogé par la justice pour répondre de pratiques qui semblent plus largement partagées dans le monde politique y compris dans le Lot. Dans un souci de transparence et d’équité, je demande donc aux grands élus de notre département, Messieurs Miquel, Launay, Requier, Vayssouze-Faure, Mellinger, Malvy, Rigal et Madame Orliac de déclarer publiquement s’ils ont embauché des proches durant leurs mandats, et si oui comment ceux-ci ont été rémunérés et si le travail effectué est bien réel.

Nos concitoyens lotois vivent souvent dans une grande difficulté matérielle et il est urgent que ces clarifications soient apportées. Le Front National dénoncera dans les prochaines semaines toutes les situations non déclarées qui auraient été portées à sa connaissance.

Louis Aliot invité de Dimanche en politique

On le sait depuis longtemps dèjà, le sud de la France est l’un des bastions du Front National. La structuration de son vote, cantonné jadis au littoral et aux aires peri-urbaines à l´exception des villes de Béziers et Perpignan, se diffuse de manière forte sur l´ensemble du territoire regional.

Sans vraiment de leaders au niveau des cantons, le parti de Marine Le Penconsolide son vote au-delà de la personnalité de ses candidats même si des responsables comme Louis Aliot ou Gilbert Collard ont une équation personnelle aujourd´hui non négligeable. Il est certain que le vote en Languedoc-Roussillon sera scruté avec attention lors de l´élection présidentielle. Il suffit de se rappeler, par exemple, que la candidate Le Pen avait terminé en tête dans le Gard lors du premier tour des Régionales.

Une vague bleue marine est-elle prévisbible d´autant que l´élection de Donald Trump a été célébrée avec joie dans le camp frontiste ? Quel programme pour le pays ? Quels candidats dans la region ?

Louis Aliot, le député européen du FN répondra à toutes ces questions dimanche 20 novembre à 11h30 dans l’émission Dimanche en politique présentée par Stéphane Ratinaud.

Dimanche en politique en régions