Européennes 2014 : Hortefeux et l’UMP vendent du rêve … le chargeur universel !!!

Les-arguments-bien-concrets-de-Brice-Hortefeux-pour-inciter-a-voter-aux-europeennesEn matière d’Europe, Brice Hortefeux se veut un homme concret. Invité de Jean-Michel Apathie sur RTL ce 23 avril, l’ancien ministre de l’intérieur a tenu à donner aux électeurs une raison bien particulière de voter le 25 mai 2014:

La quasi-totalité des français ont par exemple un téléphone portable. Aujourd’hui, quand on change de téléphone, on se balade avec des fils dans tous les sens. Et bien par décision du parlement européen, en 2017 il y aura un chargeur universel.

Et d’ajouter:

Vous voyez l’Europe ce sont à la fois des grands principes mais ce sont aussi des réalités quotidiennes.

Ils en sont là pour nous vendre l’Europe … c’est dire !

Source : Le Lab Europe 1

Tous au défilé du 1er Mai à Paris !

10170791_688695687882919_3720578749100577738_n

Européennes: Marine Le Pen veut rappeler « l’imposture de l’UMPS »

La présidente du FN, Marine Le Pen, a fixé mardi pour objectif à ses têtes de listes aux élections européennes de « toujours rappeler l’imposture de l’+UMPS+ » par rapport à l’UE.

« Notre première exigence dans cette campagne, c’est de toujours rappeler l’imposture de l’+UMPS+ », a affirmé Mme Le Pen à l’issue d’un « séminaire de lancement », à Paris, de la campagne nationale du FN pour les européennes, réunissant notamment les 8 têtes de listes FN pour les élections du 25 mai.

La députée européenne sortante sera chef de file dans la circonscription Nord-Ouest, Jean-Marie Le Pen dans le Sud-Est, Florian Philippot dans l’Est, Louis Aliot dans le Sud-Ouest, Aymeric Chauprade en Île-de-France, Bernard Monot dans la région Massif central-Centre, Gilles Lebreton dans la région Ouest et Marie-Luce Brasier-Clain en Outre-mer.

Lors d’une conférence de presse, Mme Le Pen a répété à de multiples reprises à quel point elle estimait qu’UMP et PS, « deux partis siamois », « ont dessiné les plans, conçu et construit cette prison des peuples qu’est devenue l’UE », « source de la part essentielle de nos maux ».

L’Union européenne est d’après elle « totalitaire et parfaitement contraire aux intérêts de notre peuple ».

« Explosion des prix du quotidien depuis le passage à l’euro, multiplication des camps de Roms, arrivée d’OGM dans nos assiettes, délocalisation d’emplois, multiplication des normes et réglementations visant nos industriels, agriculteurs, artisans, commerçants, etc. », a-t-elle listé comme conséquences de l’UE, mettant aussi en garde contre le traité transatlantique (TTIP).

D’après elle, son parti a, sur les sujets européens, « réintroduit de l’intelligence et de la lucidité là où on tentait un infâme lavage de cerveau digne des propagandes des régimes totalitaires ».

Mme Le Pen a rappelé son objectif: être en tête le 25 mai au soir, un espoir qui lui est actuellement permis par les enquêtes d’opinion qui placent ses listes au coude-à-coude avec l’UMP et devant le PS.

La patronne du FN a mis en garde contre l’abstention, traditionnellement défavorable au FN lors de ce scrutin: « Qui ne dit mot consent. En s’abstenant, d’une certaine manière, on dit sa confiance dans l’UE et l’+UMPS+ ».

L’élection de députés FN permettra « d’empêcher l’UE de continuer à avancer. »

Mme Le Pen a assuré n’avoir « aucune inquiétude » sur la possibilité de constituer un groupe à Strasbourg – il faut 25 députés issus d’au moins 7 pays – mais le nom des alliés « sera rendu public lorsque les élections auront eu lieu et que les groupes seront constitués ».

Source: Le Point

Marine Le Pen invitée dans « Mardi Politique » sur LCI, Libération et AFP

Gilbert Collard était l’invité de C’Politique sur France 5

Gilbert Collard, Député FN-RBM du Gard, était l’invité de C Politique sur France 5.


Gilbert Collard – 20 avril 2014 par hurraken75

Barbarie anti-française à Evry

barbares
Ils ont détruit la vie d’une toute jeune fille et c’est la France qu’ils violaient.

Ils ont détruit la vie d’une toute jeune fille et c’est la France qu’ils violaient.

Dans la nuit du 29 au 30 mars dernier, Evry, fief de Manuel Valls, a été le théâtre de la barbarie anti-française dans toute son horreur.

Alors qu’elle sort du RER, quatre garçons interpellent une jeune fille de 18 ans et la conduisent dans un parc pour la frapper, la violer, lui cracher et lui uriner dessus… Elle est retrouvée le lendemain matin, immédiatement conduite à l’hôpital, puis entendue par la police. Ses descriptions et les caméras de surveillance permettront de retrouver ses bourreaux.

Ils sont mineurs, 13, 15 et 17 ans, étrangers, trois Turcs et un Marocain, et trois d’entre eux sont récidivistes.
Valeurs actuelles, qui est le seul journal à préciser l’origine de ces monstres, rapportent leurs aveux : Ils n’auraient pas touché cette fille si elle avait été turque, ils l’ont agressée parce qu’elle était française, et que « les Français sont tous des fils de pute ».

Ils sont mis en examen pour viol en réunion, barbarie et racisme.

Pas un mot. Aucune déclaration indignée de ministre, aucune condamnation des féministes de tout poil, aucune soirée contre la haine, pas de une de journal, personne au chevet de cette jeune fille… Rien.

Pourtant cette jeune fille est un symbole, son martyr est celui qu’ils destinent à la France.

Le viol est une technique de soumission en temps de guerre, c’est exactement celle qu’ils utilisent. Ils haïssent la France, ils lui crachent dessus, ils en violent les lois, les mœurs, la culture, l’identité… et les filles.

La France ne répond pas, et ils le savent. Ils sont les premiers à profiter de décennies entières de conditionnement idéologique pour mater tout esprit de révolte chez les Français de souche. Des Français tellement culpabilisés par leurs « élites » qu’ils se taisent de peur de « stigmatiser », de « préjuger » ou d’être accusés de « racisme ». Quand les Français affirment à 75 % qu’il y a trop d’immigrés en France, c’est aussi parce qu’ils connaissent trop bien cette réalité, et parce qu’ils souffrent…

Les faits sont là, récurrents. Anne-Lorraine assassinée dans un RER, Jérémie égorgé à Marseille, Antoine poignardé à Paris, des agressions et viols quotidiens…

Le ministère de l’Intérieur tient une page des personnes recherchées en France… elle est sans appel, la population carcérale reflète l’évidence… L’amalgame ou la généralisation, c’est la seule réalité qui s’en trouve responsable.

Face à cette barbarie : Christiane Taubira, garde des Sceaux. Elle a accepté de rester à son poste à une condition : faire passer sa réforme pénale. Cette réforme qui prévoit de continuer à donner ce sentiment de toute-puissance et d’impunité à des monstres récidivistes, et qui allègera encore les peines envers les mineurs…

Ils sont mineurs, c’est vrai, mais c’est une guerre qu’ils déclarent. Le gouvernement doit répondre. La France doit répondre. Nul n’est forcé d’abriter sous son toit des « fils » dangereux et qui le haïssent…

Source: BVoltaire

Julien Rochedy était l’invité de LCI

Julien Rochedy, directeur national du Front National de la Jeunesse, était l’invité de Michel Field sur LCI pour un débat jeunes politiques.

Européennes 2014 : le FN en tête dans le Grand Est

dpa-pa-efe-2593134-jpg_2232825Un sondage Ifop donne la liste du parti frontiste menée par Florian Philippot en tête des intentions de vote pour les élections européennes.

Le Front national arrive en tête des intentions de vote pour les élections européennes du 25 mai dans la circonscription du Grand Est, juste devant l’UMP, alors que le PS parait distancé, selon un sondage Ifop publié mardi soir. La liste du FN menée par Florian Philippot est créditée de 26 % des intentions de vote, devançant d’une courte tête celle de l’UMP conduite par Nadine Morano (24 %), selon ce sondage réalisé pour Europe 1, Le Figaro et LCI.

La liste PS, menée par l’ancien leader syndicaliste de Florange Edouard Martin, ne recueille que 15,5 % des intentions de vote. Elle est talonnée par celle d’EELV conduite par Sandrine Bélier (12,5 %). L’alliance UDI-MoDem menée par Nathalie Griesbeck obtient 7,5 % des intentions de vote, devant celle du Front de Gauche conduite par Gabriel Amard (6,5 %).

La circonscription Est pour les élections européennes rassemble cinq régions françaises: Alsace, Bourgogne, Champagne-Ardenne, Lorraine et Franche-Comté, soit près de 6 millions d’électeurs inscrits.

Source : Le Point

La FIFA veut imposer le port du voile dans le football français

domard 2Communiqué de presse d’Eric Domard, Conseiller aux sports de Marine Le Pen Membre du Bureau Politique

Après avoir défendu envers et contre toute logique sportive et climatique la candidature du Qatar à l’organisation de la coupe du monde 2022 et ce alors même qu’une vaste enquête vise les conditions d’attribution de la compétition à ce micro état islamiste, Joseph Blatter, président de la FIFA, veut imposer le port du voile dans le football français.

Rappelons que ce diktat religieux a été défendu par la fédération asiatique de football dont le Qatar est un membre financièrement influent qui a obtenu gain de cause il y a quelques mois auprès de l’International Football Association Board (IFAB).

Pour Joseph Blatter, « l’International Football Association Board est le gardien de la loi du jeu et si les gardiens de la loi du jeu disent que les filles peuvent porter un voile, la fédération française ne peut s’y opposer ».

Cette confusion des genres savamment opérée par le président de la FIFA ne trompera personne. L’IFAB fixe en effet les lois et règlements du jeu, elle n’a pas vocation à imposer des prescriptions religieuses ni à s’immiscer dans le champ extrasportif.

Auquel cas, comment la FIFA pourrait justifier qu’elle impose à la France d’autoriser le port du voile au nom de la lutte contre les discriminations et la liberté religieuse, mais accepte que la fédération iranienne de football interdise aux femmes de se trouver dans les mêmes tribunes que des hommes dans les stades.

La France n’a pas à se plier aux exigences partisanes de M. Blatter et à cette ingérence du religieux dans le domaine sportif.

Le Front National rappelle son attachement inconditionnel à la neutralité religieuse et politique dans le sport en général et le football en particulier.

Il enjoint Mme Vallaud-Belkacem, ministre des Sports et des droits de la femme, de faire respecter la loi française et de faire appliquer en toute circonstance nos principes républicains.

Florian Philippot invité sur RMC et BFM-TV

Réunion publique avec Marine Le Pen à Vaiges (53)

Vaiges-27-04-2014

Steeve Briois invité sur Paris Première

Marine Le Pen : «Notre objectif, arriver en tête» aux européennes

ILLUSTRATION. La présidente du Front national, Marine Le Pen, s'est dite optimiste quant à la constitution d'un groupe de «patriotes» nationalistes au Parlement européen.

ILLUSTRATION. La présidente du Front national, Marine Le Pen, s’est dite optimiste quant à la constitution d’un groupe de «patriotes» nationalistes au Parlement européen. | AFP / Kenzo Tribouillard

Au Front national, on compte bien faire des élections européennes, le 25 mai, une vague Bleu Marine. La présidente du parti, Marine Le Pen, très offensive, a déclaré ce samedi à Brive-la-Gaillarde (Corrèze) que l’objectif de son parti était d’arriver «en tête».

«Notre objectif, c’est d’arriver en tête au niveau national», a indiqué, lors d’un point de presse en Corrèze, l’eurodéputée, venue soutenir le candidat de son parti pour la circonscription Massif central-Centre, Bernard Monot.

 

» Nous avons une vision nationale de ces élections», a-t-elle insisté, avant une réunion publique, la première qu’elle tient en région pour ces élections.

Plusieurs sondages récents placent le FN juste derrière l’UMP et devant le Parti socialiste, voire en première position. Le FN pourrait atteindre une vingtaine d’élus sur les 74 sièges réservés aux élus français.

Vers un groupe européen de «patriotes» nationalistes ? 

La présidente du parti d’extrême droite a évoqué les deux axes de la campagne de son parti: l’opposition à l’accord de libre-échange transatlantique, actuellement en négociation entre l’Union européenne et les Etats-Unis, et la lutte contre la Politique agricole commune (PAC).

Marine Le Pen s’est par ailleurs montrée optimiste quant à la constitution d’un groupe de «patriotes» nationalistes au Parlement européen «car nous avons une cohérence sur les problèmes de l’Union européenne, ce qui n’est pas le cas pour les autres groupes où il n’y a même pas de cohérence de vote». Elle a notamment évoqué des discussions avec le parti d’extrême droite autrichien, FPÖ, le Parti de la Liberté (PVV) au Pays-Bas et la Ligue du Nord italienne.

Environ 400 personnes, à l’appel des partis de gauche, s’étaient rassemblées à proximité du lieu du meeting. «Citoyens debout, les fachos sont parmi nous», «Non au FHaine, oui à une Europe solidaire», pouvait-on lire sur des pancartes.

 

LeParisien.fr

Syrie: Bachar al-Assad se rend à Maaloula pour la fête de Pâques

Photo postée sur la page Facebook de la présidence syrienne montrant Assad en visite dans la ville chrétienne de Maaloula à l'occasion la fête de Pâques, le 20 avril 2014.

Photo postée sur la page Facebook de la présidence syrienne montrant Assad en visite dans la ville chrétienne de Maaloula à l’occasion la fête de Pâques, le 20 avril 2014.
Le président syrien Bachar al-Assad a effectué dimanche un rare déplacement à l’occasion de la fête de Pâques en se rendant à Maaloula, localité chrétienne reprise aux rebelles par l’armée en début de semaine, selon la télévision d’Etat.

« Le jour de la résurrection du Christ, et du c?ur de Maaloula, le président Assad souhaite de joyeuses Pâques à tous les Syriens, et le rétablissement de la paix et de la sécurité à l’ensemble de la Syrie », a annoncé la chaîne dans un bandeau diffusé en bas de l’écran, sans cependant montrer d’images.

« Le président Assad s’est rendu au monastère de Mar Sarkis (Saint Serge et Bacchus) et a inspecté les dégâts et les destructions occasionnés par les terroristes », a ajouté la chaîne.

Ce monastère, fondé à la fin du Ve siècle, est un des plus anciens du Moyen-Orient. Il est dédié à Serge et Bacchus, officiers romains martyrisés en raison de leur foi sous le règne de l’empereur Maximien Galère (250-311).

Ukraine : Moscou promeut « l’homme russe » contre les valeurs occidentales

Le président russe Vladimir Poutine à Moscou, le 18 avril 2014.
Le président russe Vladimir Poutine à Moscou, le 18 avril 2014. (MAXIM SHIPENKOV / AP / SIPA)
Par Francetv info avec AFP

« Un Russe, ou plutôt une personne appartenant au monde russe, pense d’abord et avant tout qu’un homme a une haute destinée morale. Les valeurs occidentales sont [à l'inverse] que la réussite se mesure à la réussite personnelle. » Vladimir Poutine a donné le ton, jeudi 17 avril, lors de sa séance de questions-réponses télévisées. Samedi 19, la presse russe révèle que Moscou travaille sur une nouvelle politique culturelle fondée sur les valeurs démarquant la Russie de l’Occident, en pleine crise sur l’Ukraine.

Cette nouvelle politique, dont la rédaction revient au ministère de la Culture, se base sur la thèse que « la Russie n’est pas l’Europe » et s’appuie sur de nombreuses citations des discours de Vladimir Poutine. Selon une première version du texte du ministère, révélée dans la presse, la Russie est à la croisée des chemins et doit faire un choix entre l’extinction culturelle et la sauvegarde de ses « fondements moraux et spirituels ». La solution, « une politique culturelle d’Etat ».

« Gardiens de la véritable civilisation européenne »

Le document est entre les mains d’un groupe de travail du Kremlin présidé par l’un des plus proches appuis de Vladimir Poutine, son chef de cabinet Sergueï Ivanov, un ancien agent du KGB récemment mis sur liste noire par les Etats-Unis. 

Dans une interview au journal Kommersant, le ministre de la Culture, Vladimir Medinski a de son côté souligné que la Russie devait « protéger » sa culture des errements, selon, lui, de la culture contemporaine européenne. « La Russie sera peut-être l’un des derniers gardiens de la culture européenne, des valeurs chrétiennes et de la véritable civilisation européenne », a-t-il affirmé.

Une approche « soviétique », dénoncent les analystes

« L’idée principale, c’est que nous devons nous défendre de l’Occident, que l’Occident est le diable », résume l’analyste politique Alexeï Makarkine qui souligne que la tendance, déjà visible ces dernières années a été amplifiée par la cris en Ukraine. Il cite pour exemple la loi adoptée en 2012 pour obliger les ONG bénéficiant de financements étrangers à s’enregistrer comme « agent de l’étranger ».

A l’époque stalinienne, le terme était appliqué aux opposants réels ou supposés du régime, qui étaient alors fusillés ou envoyés dans les camps. Il était aussi employé par les autorités soviétiques dans les années 1970 et 1980 à l’égard des dissidents, accusés d’être à la solde de l’Occident. « Nous vivions ainsi à l’époque soviétique. C’était apprécié par les conservateurs, ceux qui voulaient un monde confortable, hermétique sans choses irritantes comme l’art abstrait », poursuit l’analyste.

De leur côté, 25 professeurs de l’Académie des Sciences ont rejeté dans une lettre ouverte le concept d’une Russie étrangère à l’Europe. Accusant le texte et son « idéologie d’Etat » de violer la Constitution russe, ils regrettent que le gouvernement, plutôt que de financer la recherche et favoriser les débats, ne préfère imposer une vision étrangère à l’histoire.

Haut de page