Migrants de Calais : une cinquantaine de blessés dans des affrontements à la «jungle»

Une cinquantaine de blessés sont à signaler.

Une quinzaine d’entre eux ont été évacués vers l’hôpital de Calais, donc cinq pour des blessures « sérieuses ». Des feux de tentes et de cabanes ont également été constatés dans le camp. Un important dispositif de maintien de l’ordre a été mis en place.

lavoixdunord.fr

Nicolas Bay invité du « Talk » – Le Figaro

Autriche : soupçons d’irrégularités sur l‘élection présidentielle

En Autriche, une enquête a été ouverte pour irrégularités trois jours après la victoire à l‘élection présidentielle du candidat écologiste, Alexander van der Bellen, sur le candidat nationaliste Norbert Hofer. .

Dans cinq bureaux de votes, le dépouillement des votes par correspondance aurait commencé trop tôt et sans la présence d’une commission de contrôle. Le FPÖ, le parti d’extrême-droite, exclut pour l’instant toute contestation des résultats.

“Les résultats démocratiques doivent être respectés, a affirmé le chef du parti, Heinz Christian Strache. Il y a de nombreux soupçons de la part de la population, ils doivent être vérifiés par des juristes et des gens indépendants. Le peuple n’aime pas ce genre de choses, il veut avoir confiance en la démocratie et l’Etat de droit et nous devons nous en assurer.”

Les bureaux concernés sont situés principalement dans la région de Carinthie, un bastion de l’extrême-droite.

Mais même si les bulletins étaient invalidés, cela serait sans conséquence sur le résultat de l‘élection présidentielle : le candidat vert Alexander Van der Bellen a engrangé plus de 31 000 voix d’avance sur son adversaire Norbert Hofer.

Le nouveau président de l’Autriche doit prendre officiellement ses fonctions le 8 juillet prochain.

Euronews

Cambriolages inquiétants dans les hôpitaux parisiens

wallerandCommuniqué de Wallerand de Saint Just, Secrétaire départemental de la fédération du Front national de Paris

Une intrusion a eu lieu la nuit dernière à l’hôpital de la Pitié dans une pièce où sont entreposées des cellules souches et des bactéries de toutes sortes.

En janvier dernier, le service stomatologie avait déjà été cambriolé. Un ordinateur dans lequel étaient indiqués les noms des victimes des attentats du 13 novembre a été volé.

Juste après le 13 novembre, l’hôpital Necker a également été visité. Une dizaine de tenues résistantes aux agents chimiques, une trentaine de bottes en polyéthylène, des gants et des masques antibactériens ont été dérobés.

Dans le cadre des dangers terroristes, ces vols sont très inquiétants. Wallerand de Saint Just demande aux autorités d’assurer totalement la sécurité de ces locaux et de tout mettre en oeuvre afin de retrouver les auteurs de ces vols.

Budget 2016 de la Région Normandie : l’UMPS prend forme !

Nicolas-Bay-250x250
Communiqué de presse de Nicolas Bay, Président du groupe « Normandie Bleu Marine » au Conseil régional, Député français au Parlement européen
Le vote sur le budget primitif 2016 du Conseil régional de Normandie a été la confirmation d’une véritable gouvernance UMPS à la tête de notre région.
Scène pour le moins inédite, la prétendue « opposition » socialiste n’a pas voté contre le budget 2016 présenté par la majorité de M. Morin. Un choix cohérent puisque Hervé Morin a décidé de laisser la présidence de la Commission des finances à l’élu PS M. Jamet, et a cru utile de préciser, en début de séance, que ce dernier avait participé à l’élaboration de ce budget.
Faisant écho au Président de la Région, Serge Tougard, élu UDI, a reconnu qu’il s’agissait d’un « budget de la continuité », une réflexion
qui a recueilli l’approbation des élus socialistes.
Cette situation est révélatrice du consensus UMPS en Normandie. Multipliant les propositions alternatives et intervenant sur chacun des chapitres budgétaires durant les débats alors que la gauche est logiquement restée très discrète, le groupe Normandie Bleu Marine montre qu’il est non seulement le groupe numériquement le plus important de l’opposition régionale mais qu’il est désormais la seule opposition concrète à la majorité.

Laxisme judiciaire : soutenons nos forces de l’ordre

Front national logoCommuniqué de Presse du Front National

Les images avaient fait le tour du monde, faisant encore une fois de la France de François Hollande la risée de bien des pays : alors que nous sommes en état d’urgence, une voiture de police était incendiée en plein Paris, avant qu’un des fonctionnaires miraculeusement sorti indemne du véhicule, soit roué de coups. Le tout en marge d’une manifestation des forces de l’ordre justement censée dénoncer la violence qu’elles subissent désormais au quotidien dans notre pays.

Nous apprenons aujourd’hui que, sur les quatre individus arrêtés suite à cet acte de guerre en plein jour et en pleine ville, trois viennent déjà d’être relâchés par la justice. Cette provocation absolument intolérable participe de l’insupportable laxisme dont font preuve depuis des semaines maintenant le gouvernement et les pouvoirs publics envers des milices politiques de gauche laissées libres de saccager le pays en toute impunité.

Faiblesse ou complicité tacite du gouvernement, complicité maintenant évidente d’une justice tellement habituée au laxisme envers la racaille qu’elle n’en mesure même plus les conséquences désastreuses et l’effet d’encouragement aux pires dérives. Le Front national assure, dans ce contexte difficile, son plus complet soutien à l’ensemble des forces de l’ordre, en première ligne pour notre sécurité et injustement méprisée par le pouvoir en place.

Voiture de police incendiée : Alliance Police s’insurge de la libération des suspects

France : le nombre de demandeurs d’asile a fait +16% depuis janvier, celui des clandestins stoppés à Menton +80%

Le nombre de demandeurs d’asile a grimpé de 16% depuis janvier, celui des clandestins stoppés à Menton de 80%, alors que les entrées par l’Italie explosent.

La pression migratoire se poursuit de plus belle. 20.000 demandeurs d’asile ont été enregistrés à l’Office français pour la protection des réfugiés et des apatrides (Ofpra) au premier trimestre 2016, contre un peu plus de 17.000 au premier trimestre 2015, année de tous les records, soit une hausse de 16 %.

[…]  Pour l’heure, les Italiens reprennent la plupart des interpellés… dont beaucoup retenteront le passage. «Ils réadmettent ces illégaux parce que nous appliquons une procédure simplifiée liée à l’état d’urgence en France», explique Laurent Laubry. «La question sera plus épineuse à la mi-juillet», selon lui, quand ces mesures d’exception prendront fin. […]

Le Figaro

Violences, conflits sociaux : la nécessité d’une France apaisée

Front national logoCommuniqué de presse du Front National

Sous l’effet d’une action totalement inefficace et contraire aux intérêts de la France, le gouvernement mène notre pays à la catastrophe, dans une ambiance de plus en plus chaotique et conflictuelle.

Violences quotidiennes et intolérables contre les forces de l’ordre, blocages et grèves à répétition qui menacent à présent de paralyser le pays, l’exacerbation des tensions dans tous les domaines renforce plus que jamais le besoin d’une France apaisée.

En tout domaine l’action du gouvernement va contre la volonté générale : il laisse par laxisme des casseurs d’extrême gauche faire leur loi dans nos villes, il fait passer en force pour obéir à l’Union Européenne des textes comme la Loi El Khomri malgré l’opposition des Français et le caractère nuisible de cette loi.

Par laxisme et faiblesse vis à vis des violences, par soumission à l’Union européenne, le gouvernement est donc seul responsable de cette situation multi-conflictuelle. Au cœur du problème, un sérieux déni de démocratie : le gouvernement agit contre le peuple et l’intérêt général, il ne l’écoute plus.

Le 49-3 sur la loi El Khomri n’en est à cet égard que le dernier symptôme visible. À la vérité, plus aucune politique en France n’est menée dans le sens des intérêts du peuple. Son opinion ne compte plus, elle est même ouvertement méprisée par des gouvernements UMP et PS successifs qui n’ont pas hésité à aller jusqu’à piétiner des référendums.

Dans ce contexte, seule l’émergence de nouveaux mécanismes démocratiques (proportionnelle intégrale, référendum d’initiative populaire, restauration de notre souveraineté nationale) et surtout de nouvelles politiques, conformes à l’intérêt national, seront à même de ramener en France l’apaisement nécessaire à son développement et à sa prospérité.

Nicolas Bay invité sur BFM TV

Le FN de Saint-Nazaire demande la démission du faussaire Christophe Cotta

600-399px-CCottaCommuniqué de presse du Front national (FN) de Saint-Nazaire

Depuis deux ans, les séances du conseil municipal de Saint-Nazaire montraient une véritable opposition entre, d’une part, la majorité d’union de la gauche et, d’autre part, le Front national. Cette opposition s’était manifestée par des points de vue très tranchés sur les grands enjeux de notre pays et de notre commune.

Et cependant, ces derniers mois, les coups contre les élus nazairiens du FN se firent chaque fois plus durs et réguliers, non plus d’ailleurs sous la forme de contre-arguments rationnels : refus du droit à la parole, interruptions de séances, interpellations systématiques sous le terme d’ « extrême droite », absence de réponses aux questions posées en séances, attaques personnelles, partialité anti-FN lors de commémorations officielles, etc.

La séance du 20 mai de notre conseil offre le spectacle d’une majorité hors de contrôle. Par les déclarations indignes du maire-adjoint Christophe Cotta, nous découvrons désormais qu’un nouveau cran est franchi, par lequel on peut prêter aux élus frontistes des propos qu’ils n’ont jamais pensé, ni tenu. Le soir même du conseil municipal, monsieur Cotta s’épanchait en effet sur Twitter, émettant l’idée à partir d’une intervention de l’un de nos élus, Gauthier Bouchet, que celui-ci « [rêvait] de passer les socialistes au Zyklon B », faisant allusion au gaz mortel utilisé par les nazis dans les chambres à gaz des camps d’extermination. L’élu de la majorité précisait par ailleurs voir en son collègue du FN un « facho », un « nazillon », et adressait cette communication à la presse locale.

Nous demandons donc la démission de monsieur Cotta. Ses différents propos constituent une grave dérive au sujet de laquelle la municipalité de Saint-Nazaire devra bien s’expliquer, si elle prétend sincèrement représenter et respecter l’ensemble des habitantes et habitants de Saint-Nazaire, y compris ceux — quelque quatre mille habitants qui se sont choisis des représentants du FN au conseil municipal. Ces déclarations sont indignes. Elles verront une suite judiciaire de la part de notre mouvement.

Réaction à l’élection présidentielle en Autriche

Front national logoCommuniqué de Presse du Front National

Le Front National adresse ses plus chaleureuses félicitations à monsieur Norbert Hofer, candidat du FPÖ à l’élection présidentielle en Autriche, pour sa campagne remarquable et son très beau résultat, manquant la victoire à quelques milliers de voix près.

Assurément, cette performance historique annonce des succès futurs pour l’ensemble des mouvements patriotes, aussi bien en Autriche qu’ailleurs dans le monde.

Un vent de liberté souffle sur l’Europe, face aux politiques toujours plus destructrices de l’Union européenne, que ce soit vis à vis de nos systèmes sociaux, de nos démocraties, de nos économies ou de nos identités nationales.

Le retour des souverainetés nationales n’est plus désormais qu’une question de temps. C’est un processus inéluctable qui s’est enclenché depuis plusieurs années, et dont le peuple autrichien a montré au cours de ce dernier scrutin l’imminence historique.

Message de Marine Le Pen à tous les jeunes patriotes européens

Marine Le Pen à RT France : «Il n’y aura plus d’Union européenne si la France en sort»

Élections présidentielles en Autriche

« Panne » au ministère de l’Intérieur autrichien

[Comme en France, c’est le ministère de l’Intérieur qui centralise les résultats. Tout au long de la soirée de dimanche, on a ainsi pu prendre connaissance sur son site officiel (http://wahl16.bmi.gv.at/) des scores réels des deux candidats. Et du « résultat final provisoire », c’est-à-dire avant dépouillement des votes par correspondance : 51,9 % pour Hofer et 48,1 % pour Van der Bellen.
Puis, dans la nuit, sont apparus de bien curieux chiffres…]

Pendant un moment, il a semblé dans la nuit de dimanche que l’heure de vérité était déjà arrivée. Sur le site Internet du ministère de l’Intérieur, on a pu voir brièvement un tableau avec ce qui semblait être des résultats du vote par correspondance.

Mais il s’agissait d’une panne, comme les autorités l’ont vite reconnu : « C’est un masque informatique de préparation, les données sont celles d’un ancien vote. Ces données n’ont pas de valeur. C’est une erreur », nous a déclaré Gregor Wenda du ministère fédéral de l’Intérieur.

En attendant, il faut s’en tenir à ceci : Les résultats du vote par correspondance seront publiés lundi après-midi ou dans la soirée. On saura alors qui a vraiment gagné l’élection.

(Traduction Fds)
Spiegel

Haut de page