Bordeaux : Colombier recadre le centriste Juppé au Conseil municipal

648x415_jacques-combier-secretaire-departemental-fn-gironde-candidat-municipales-bordeauxLe groupe Front national au conseil de Bordeaux a ouvert la séance du conseil muncipal de ce lundi d’une drôle de manière: en demandant une suspension de séance. Son président, Jacques Colombier, a demandé cinq minutes avant l’ouverture de la séance.

Puis il a pris la parole, s’en prenant directement à Alain Juppé: «A l’issue du résultat des élections sénatoriales et de la poussée très importante du Front national en Gironde, vous avez déclaré que celui-ci avait des idées perverses et dangereuses pour le pays. Vous dérapez gravement en des termes inacceptables et irrationnels, vous qui vous targuez de respecter le débat républicain. Vous insultez par là-même des millions d’électeurs mais aussi une partie des Bordelais qui nous ont élus.»

Alain Juppé confirme ses propos 

«Ceci est inacceptable et nous ne l’acceptons pas a poursuivi Jacques Colombier (…) Vous perdez ainsi toute crédibilité (…) Vous êtes là dérisoire, monsieur le maire (…) Combattre le Front national, bien d’autres s’y sont essayé avant vous et s’y sont cassé les dents, à gauche comme à droite. Le dernier fut Nicolas Sarkozy. C’est une drôle de manière d’apaiser et de rassurer nos concitoyens. Soyons clairs, cette image de sage et de grand démocrate, c’est de l’enfumage.»

Alain Juppé a répondu qu’il confirmait ses propos : «Je confirme que les idées du Front national, et non ses électeurs, sont pernicieuses et dangereuses, que cela vous plaise ou pas». «Au revoir et à bientôt!» Le groupe FN a quitté la séance

Source : 20 minutes

Marine Le Pen invitée sur France 2

Marine Le Pen invitée sur Europe 1

Florian Philippot invité de L’Opinion

CARTE. Sénatoriales : le Front national confirme sa percée dans le Sud-Est

Jamais le Front national n’avait réussi à s’installer dans l’hémicycle du Palais du Luxembourg. Le parti de Marine Le Pen y aura désormais deux représentants à l’issue des élections sénatoriales du dimanche 28 septembre : David Rachline et Stéphane Ravier, respectivement maires de Fréjus (Var) et du 7e secteur de Marseille (Bouches-du-Rhône).

Si Marine Le Pen affirme qu’il s’agit d’« une victoire absolument historique », c’est que traditionnellement, les sénatoriales ne sont pas favorables au FN. Dans cette élections où seuls les grands électeurs sont appelés aux urnes, le parti est handicapé par son manque d’élus locaux.

Mais dans le sud-est de la France, le Front national confirme ses succès enregistrés lors des dernières municipales. Francetv info a comparé les résultats de 2014 avec ceux des précédentes élections sénatoriales. Dans certains départements, les sièges avaient été renouvelés en 2008, dans d’autres en 2004. Dans le cas d’un scrutin majoritaire, nous avons retenu le score du candidat FN au premier tour. La poussée est spectaculaire, comme en témoigne notre carte.

Source: FranceTV info

Quand madame Trierweiler découvre la « vie parisienne »

wallerandCommuniqué de Presse de Wallerand de Saint Just, Secrétaire de la fédération du FN-RBM de Paris

Les médias ont fait grand bruit ce weekend de l’attroupement dans le quartier de Château-Rouge autour de Valérie Trierweiler. Victime de son succès après avoir été reconnue par… un vendeur à la sauvette !

On a en effet beaucoup moins insisté sur le véritable fléau qu’est le pullulement des vendeurs de contrefaçons et autres objets volés en tout genre dans la rue Dejean. Il y avait curieusement beaucoup moins de caméras pour relayer l’initiative des riverains excédés organisant un vide grenier à la même date et au même endroit, pour chasser, au moins le temps d’une journée, les trouble-fêtes.

Gageons que ces riverains apprécieraient pourtant de voir les trois équipages de police mobilisés pour secourir madame Trierweiler, être plus régulièrement affectés à la lutte contre ceux qui transforment leur quartier en cour des miracles et en dépotoir.

On leur répond qu’une ZSP a été créée et que les forces de l’ordre sont davantage présentes. Certes, mais les vendeurs sont toujours là et ridiculisent lesdites forces de l’ordre. Comme à la Porte de Montreuil, à la Porte de la Chapelle, dans les couloirs de la Gare du Nord et dans tant d’autres lieux de Paris encore.

Le Front National affirme très clairement qu’en plus d’être notoirement insuffisante, l’action des forces de l’ordre restera inefficace tant que la politique pénale du gouvernement sera aussi laxiste : arrêtés au hasard des contrôles, les vendeurs retournent nuire à la population dès le lendemain sans qu’aucune action sérieuse ne puisse être entreprise à leur encontre devant les tribunaux.

C’est pourtant l’existence de ces véritables « foires au recel » qui encourage l’explosion des cambriolages et des vols en plein Paris, panique les touristes, transforme des quartiers entiers en dépotoir, exaspère les riverains et décourage les forces de l’ordre.

Pour que le gouvernement soit enfin mis face à ses responsabilités, la Fédération Front National de Paris a entrepris avec succès la signature d’une pétition auprès des commerçants parisiens, premières victimes de cette délinquance exponentielle. D’autres actions sont en cours ou se préparent. Parce que le Front National agit et parce que le Front National choisira toujours de faire passer les parisiens avant les délinquants !

Sénatoriales: Interventions TV

Marine Le Pen, « Nous avions 1 000 élus, donc 1 000 grands électeurs, qui sont effectivement Front national, Rassemblement bleu marine. Et nous avons réuni 4 000 électeurs »

Stéphane Ravier « pousser la porte de l’Elysée »

Marine Le Pen: Nous allons faire souffler un vent frais dans cette assemblée endormie »

Communiqué de Presse de Marine Le Pen

Marine-Le-Pen-cantonales_scalewidth_630Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Les résultats des élections sénatoriales dépassent nos espérances et illustrent la formidable dynamique du courant patriote.

Nous saluons l’élection historique de deux sénateurs Front National: David Rachline et Stéphane Ravier, que nous félicitons pour ce succès largement mérité.

Le Front National est désormais présent dans l’ensemble des assemblées de la République, ce qui sera perçu par nos compatriotes comme un symbole puissant d’espoir et de renouveau.

Dans les autres départements, nos listes recueillent un nombre de voix très supérieur au nombre de nos élus propres (jusqu’à 10 fois plus !), ce qui témoigne d’une capacité nouvelle à attirer des élus de proximité qui ne sont pas étiquetés Front National ou Rassemblement Bleu Marine.

Cette progression est d’autant plus spectaculaire que le mode de scrutin des sénatoriales ne permet pas de percevoir pleinement les dynamiques à l’œuvre dans notre pays.

Nous envisageons donc avec confiance et détermination les prochaines élections locales, départementales et régionales.

Comme tout au long de cette campagne des sénatoriales, nous continuerons de promouvoir la proximité, par la défense de la commune, du département et de l’Etat-Nation, au service de l’ensemble de nos compatriotes.

Communiqué de Presse de Jean-Marie Le Pen

jean-marie-le-pen1

Communiqué de presse de Jean-Marie Le Pen, Président d’honneur du Front National

Président d’honneur du Front National et Président du groupe Front National au Conseil régional de Paca, je suis particulièrement fier que ce soit en Provence que le redressement national indispensable à la France se soit brillamment manifesté.
je donne rendez-vous à l’UMPS aux prochaines élections départementales et régionales de 2015.

Pour la première fois, le Front National au Sénat !

steeve_briois_3

Communiqué de presse de Steeve Briois, Secrétaire général du Front National

Pour la première fois de son histoire, le Front National a envoyé ce dimanche deux sénateurs le représenter à la chambre haute du Parlement français, poursuivant ainsi son irrésistible ascension. Conséquence supplémentaire des dernières élections municipales et européennes, l’élection de David Rachline et de Stéphane Ravier, respectivement maires de Fréjus et du 7ème secteur de Marseille, marque le fait qu’outre notre percée dans l’ensemble du corps électoral français, nos propositions rencontrent à présent également le succès chez les élus et notables.

En collaboration avec les deux députés du Front National-RBM, nos deux sénateurs seront à compter d’aujourd’hui les porte-paroles de leur territoire et bien au-delà, d’une partie sans cesse croissante du peuple français.

Parallèlement à ces deux victoires dont nous nous félicitons, l’alternance qui se prépare au Sénat marque une volonté de changement incontestable. Le gouvernement socialiste ne peut rester indifférent à ce phénomène : après une partie du Sénat aujourd’hui, c’est à présent l’intégralité de l’Assemblée Nationale qui doit être soumise aux votes !

Intervention de Marine Le Pen au Parlement européen le 24 septembre 2014.

Marine Le Pen invitée sur i>Télé

Haut de page